Les croisières embarquent de plus en plus d’européens.

Croisières: CLIA (Cruise Lines International Association) annonce une croissance continue du nombre de passagers européens en 2017

Plus de 650 000 passagers européens supplémentaires ces 5 dernières années Selon une étude de CLIA (Cruise Lines International Association), le marché européen de la croisière a atteint plus de 6,9 millions de passagers, une hausse de 2,5% comparé à 2016. Le marché européen de la croisière est en croissance régulière depuis dix ans, essentiellement due aux marchés allemand, britannique et irlandais.

L’Allemagne a connu la plus forte croissance à 8,5% atteignant un chiffre record de près de 2,2 millions de passagers. Le Royaume-Uni et l’Irlande ont augmenté de 0,5% avec plus de 1,95 million de passagers, l’Italie a augmenté à près de 770 000 passagers avec 2,5% de croissance, tandis que l’Espagne a poursuivi son expansion pour la seconde année consécutive avec une progression de 6,4%.

Kyriakos Anastassiadis, président de CLIA Europe a déclaré : « Notre prévision de croissance en Europe est bien confirmée pour 2017. Nous prévoyons une autre année positive en 2018 avec l’arrivée de 16 nouveaux navires. Notre industrie de la croisière va continuer à prospérer en Europe et au-delà grâce à variété toujours plus grande de navires de croisières et le niveau de personnalisation que cela permet d’offrir à bord.»

75% des Européens ont navigué en Europe. Ce chiffre est légèrement inférieur aux années précédentes étant donné le volume moindre en Méditerranée et un volume supérieur dans les Caraïbes. La moitié d’entre eux en Méditerranée, aux îles Canaries en Atlantique, et 24% en Europe du Nord et Baltique. En dehors de l’Europe, les transatlantiques et destinations asiatiques sont les principaux choix des 25% restant de passagers européens.

Les résultats 2017 révèlent aussi qu’il y a une relation étroite entre l’âge moyen et la durée d’une croisière et confirment que les générations plus âgées effectuent des croisières plus longues. Les passagers les plus jeunes sont en Italie tandis que les plus âgés d’Europe sont au Royaume-Uni, effectuant les croisières les plus longues. En terme de destinations, les croisières les plus courtes s’effectuent en Méditerranée et correspondent aux âges les plus bas. Les destinations Baltique et Canaries accueillent des passagers un peu plus âgés, voyageant sur des périodes plus longues.

La France quant à elle connaît une nouvelle réduction de son nombre de passagers en 2017 entraînée par une baisse de capacité, la réduction de l’activité française de certains opérateurs et bien sûr la fermeture d’un des acteurs de la croisière en France.

L’analyse générale des volumes montre que l’âge moyen des croisiéristes français est passé de 48 à 49 ans en 2017.

Sur les destinations, on constate un léger recul des destinations méditerranéennes et d’Europe du Nord liée à la géopolitique mais une forte hausse des destinations caraïbéennes.

Erminio Eschena, président de CLIA France a déclaré : « Cette contraction de volume prévisible ne doit pas nous empêcher de constater la formidable qualité des produits proposés sur le marché français et la progression de tous les opérateurs malgré une offre globale réduite. En 2017 l’adhésion des vacanciers français à la croisière se confirme et notre industrie va renouer certainement avec la croissance grâce aux nouvelles propositions attendues et déjà programmées dès 2018. »

Les chiffres clés CLIA Europe :

6 941 000 Européens ont effectué une croisière en 2017, d’une durée moyenne de 8 nuits.
L’Allemagne est le marché leader en Europe avec 2 189 000 passagers, la croissance la plus importante à 8,5% en un an – un résultat exceptionnel.
Le Royaume-Uni, avec une hausse de 0,5% du nombre de passagers a connu une année record avec près de 1,95 million passagers.
L’Italie montre une croissance de 2,5%, une reprise impressionnante comparée à 2016
L’Espagne prend la quatrième place avec 6,4% d’augmentation, confirmant une progression constant sur deux ans, après le ralentissement économique en 2014/2015.
La France compte 503 000 passagers comparé à 554 000 en 2016, soit une diminution de 9,2%.
4 Européens sur 5 ont choisi une croisière en Europe. La Méditerranée reste la destination la plus prisée, mais l’Europe du Nord devient de plus en plus populaire, en hausse de 8% en 2017.
L’âge moyen des passagers de croisières est entre 42 and (Italie) et 57 ans (Royaume-Uni).
La durée des croisières varie d’un marché à l’autre, avec une moyenne de 10,4 jours pour le Royaume-Uni à 7,3 jours pour l’Italie. Pas de variation en Allemagne en 2017, avec une moyenne de 8,8 jours passés à bord.
Les autres marches européens tels que la Suisse, l’Autriche, les Pays-Bas et la Belgique sont tous en progression avec une hausse de 3,1 à 5,9%.
Avec sa croissance continue, l’industrie de la croisière aura amélioré sa contribution économique en terme d’emplois en Europe et sa participation à l’économie en général. Le Rapport de la Contribution Economique Européenne de CLIA sera publié ultérieurement dans l’année.

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *