La fin prochaine de la mer Morte ?

Le gouvernement israélien va tenter de faire reconnaître la mer Morte, partagée entre l’État hébreu, la Cisjordanie et la Jordanie, comme merveille du monde pour mieux la protéger.
La mer morte, haut lieu du tourisme israélien, est en effet en proie à des difficultés telles, que son avenir est menacé. Son niveau d’eau descend de plus d’un mètre par an en moyenne à cause d’un assèchement très grave dans sa partie nord. Dans sa partie sud, elle menace de déborder et d’engloutir les infrastructures touristiques de cette région israélienne qui est l’une des plus visitées du pays. Les boues de la mer Morte sont en effet riches en minéraux et attirent les visiteurs pour leurs vertus curatives. Mais le danger est grand pour les deux bassins et l’élévation du niveau d’eau dans le bassin sud ne pourra jamais pallier l’assèchement de celui du nord. Le tourisme de la mer Morte a généré plus de 20 millions d’euros l’an dernier, ce qui représente des milliers d’emplois en péril. La Banque mondiale garde en tête un projet ayant fait suite aux accords d’Oslo en 1993 consistant à apporter l’eau de la mer Rouge grâce à un canal de plus de 160 kilomètres jusqu’à la mer Morte, pour un coût estimé à 10,4 milliards d’euros. Les effets sur l’écosystème pourraient être désastreux selon plusieurs ONG qui tentent d’empêcher un tel projet et de trouver une autre alternative.
Une chose est sûre : il est urgent d’agir et le gouvernement israélien le sait.

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *