Nuits des étoiles : Un spectacle astronomique du haut de la tour Montparnasse

Cette année les Nuit des étoiles se sont déroulées du 28 au 30 juillet, c’était l’occasion pour tout néophyte ou passionné d’astronomie de voyager aux confins de l’espace tout en gardant les pieds sur terre.

Initialement créée en 1991, la Nuit des étoiles est depuis devenue un événement majeur de l’astronomie auprès des clubs et du grand public. Organisée par l’association française d’astronomie, elle permet à toutes et à tous de venir partager ses connaissances ou découvrir le monde des étoiles. Gratuite depuis toujours et déclinée en 3 dates successives depuis 2000, elle est constamment programmée entre fin juillet et début août afin que la visibilité des étoiles filantes de l’essaim de Perséides soit optimale.

Contempler les étoiles depuis le plus haut observatoire de Paris

Chaque année, l’observatoire de la tour Montparnasse accueil l’événement et propose de nombreuses animations en rapport avec l’astronomie.
A plus de 200 mètres de hauteur, la terrasse propose un espace au design moderne permettant de découvrir la ville de Paris sous tous ses angles.

Au coucher du soleil, la capitale s’illumine, et il suffit de lever les yeux pour voir le ciel faire de-même. Ce n’est pas moins d’un millier d’étoiles qui sont alors visibles dans le ciel de la Ville Lumière (environ 10 000 en campagne), et il est possible de les étudier plus attentivement grâce aux nombreux appareils télescopiques présents sur le site. Avec l’aide de spécialistes, vous pouvez observer Saturne, Jupiter ou bien évidemment la Lune pour peu que le ciel soit dégagé.
Cette année parmi les télescopes présents, le premier permettant l’astrophotographie et accessible au grand public était en démonstration. Doté d’un GPS, il permet par exemple de rester fixé sur un point en particulier et de photographier les cieux avec un champ de vision atteignant la galaxie d’Andromède.

Durant les deux premiers jours, la Station Spatiale Internationale est passée au-dessus de nos têtes. Faisant le tour de la Terre en 1h30 en se déplaçant à 27 600 km/h, il était alors possible de l’apercevoir toutes les 90 minutes durant à peine 2 minutes.

 

Activités et découvertes astronomiques au 56è étage

L’étude du ciel et de l’univers se décline en de nombreuses formes lors des Nuits des étoiles, au 56è étages de la tour Montparnasse, diverses animations étaient proposées.

Un pôle numérique était dédié au applications ayant un rapport avec l’astrologie, certaines permettant par exemple de regarder en temps réel le mouvement des astres ou d’étoiles en particulières, d’autres se focalisant sur la Lune et ses cycles, et bien sûr des applications plus ludiques destinées au premier abord aux enfants, mais se révélant mine de rien extrêmement complètes et éducatives.

Et depuis plusieurs années maintenant, chaque Nuit des étoiles porte un thème, cette année c’était celui des terres habitables et un cycle de conférences lui était dédié chaque soir. Il était alors question de la recherche d’exoplanètes : comment détecter ces dernières ? Combien sont-elles ? Comment s’y rendre ? Pourrions-nous y habiter un jour ?

Le télescope spatial Kepler permettant la détection d’exoplanètes

Tant de questions qui nous font comprendre que nous sommes minuscules dans cet univers gigantesque, que de nombreuses réponses restent à trouver et que l’exploration spatiale n’est pas prête de s’arrêter.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *