OPODO Numéro 1 mondial des ventes de billets d’avion.

OPODO Numéro 1 mondial des ventes de billets d’avion.

Avec 1 milliard de recherches par mois, le « Grand Magasin du Voyage » affiche d’entrée un credo qui se résume ainsi : proposer la meilleure offre, pour obtenir le meilleur prix. Présent sur 43 marchés, l’agence de voyage en ligne OPODO, (ou OTA* pour les Anglo-Saxons) se veut un acteur innovant, qui propose immanquablement les meilleurs tarifs, et ce pour une seule et même finalité : le meilleur service au client.

Opodo est le porte étendard des agences en ligne du Groupe Odigeo, la holding qui héberge et possède également : Go Voyages, E-Dreams, Travel Link et Liligo, un véritable empire du voyage en ligne qui se veut pertinent dans la finesse de la recherche de chaque internaute voyageur.

« Personnaliser l’offre aux clients, en soumettant sans cesse de l’innovation, c’est proposer des fonctionnalités répondant à ce besoin vital de voyager » explique Benoît Crespin, Directeur Général d’Odigeo pour la France. « Il faut écouter et comprendre les clients globe trotteurs en recherche de voyages nature, gastronomie ou encore art & culture. Savoir être leur compagnon de voyage digital, une sorte de guide, qui ne fait pas que vendre des billets d’avions pour vols secs » ajoute Benoît Crespin.

Ainsi, être innovant c’est proposer 100 combinaisons possibles pour un séjour à Barcelone par exemple, là ou d’autres concurrents proposent seulement quatre options.
Offrir le meilleur service au client voyageur c’est bien entendu, proposer le meilleur tarif aérien au début de tout voyage, mais également une location de voiture à l’arrivée et de l’hôtellerie à destination, au moins pour les deux ou trois premières nuits, un triptyque de services qui permet de réaliser des économies de l’ordre de 30%. Et si le train n’est pas disponible au menu des prestations pour l’instant, c’est une possibilité qui reste à étudier et voir.
Question transport aérien, toute recherche de billets se fait dans un panel de 450 compagnies aériennes interrogées. A ce sujet, Opodo est en mesure de conseiller à ses usagers clients qu’il existe deux jours par semaine comme étant les deux meilleurs moments pour les recherches des meilleurs vols aux meilleurs prix.

« Sans hésiter c’est le Dimanche ou le Jeudi qu’il faut rechercher les meilleures offres tarifaires de vol » explique Benoit Crespin, « aussi, Septembre et Novembre sont les mois proposant les tarifs les moins chers, » ajoute t-il.
Il y a cependant une règle à respecter : un vol domestique se réserve 73 jours à l’avance, un vol moyen courrier c’est 164 jours à l’avance en moyenne soit 5 mois et demi et idem pour un long courrier ou bien plus surprenant 6 jours avant pour les départ dit dernière minute ou presque. Après c’est trop tard, complet, ou très cher…
Dans cette même optique, la réservation d ‘une chambre d’hôtel à l’arrivée en respectant les délais annoncés plus haut c’est l’assurance de réaliser 30% d’économies. Un point de détail qui ne l’est pas pour les clients des fameux ‘City Breaks’ ou courts séjours dont c’est la préoccupation n°1.

Parlons maintenant « tendance » en ce qui concerne les destinations, elles se présentent sous différentes formes : Ainsi le Portugal reste une valeur sûre avec Lisbonne en 1ère place et Porto sur la deuxième marche.
Le Maghreb fait son retour en force avec Marrakech l’indéboulonnable et Tunis qui fait son ‘come back’. Ne pas oublier Paris au registre des villes à visiter ou revisiter qui séduit autant de Provinciaux qu’il y a de Franciliens. Sur le long courrier Tokyo , porte d’entrée du Japon affiche un joli 29% d’augmentation des réservations avec des facilités d’entrée et deux événements à venir pour cette destination, avec l’organisation de la prochaine Coupe du Monde de Rugby (2019) et les prochains Jeux Olympiques d’Eté (2020).
Toujours au niveau des escales tendance en 2018, le top 3 se partage entre San Fransisco (de quoi faire plaisir à XL Airways et French Bee pour ne citer que ces deux compagnies aériennes françaises…), toujours dans le top 3 long courrier, on trouve aussi Singapour et Johannesburg. L’Afrique du Sud, très en pointe avec une préférence pour la ville du Cap et les fameux parcs nationaux.

En 2016 et 2017, les voyageurs clients ont pu constater des économies de l’ordre de 7% en moyenne sur des destinations comme Edimbourg, Amsterdam, Athènes et Marrakech prouvant que d’une part la concurrence est stimulante et que la personnalisation de l’offre est un facteur déterminant dans la chasse aux économies.
Opodo propose d’ailleurs 93 fonctionnalités, adaptées aux téléphones mobile, pour mieux vous assister et conseiller dans vos futurs déplacements.

Le Voyage commence sur un clavier, en passant par une série de surfs sur votre écran d’ordinateur, ultime étape avant la trilogie suivante, un bon vol, un bel hôtel à l’arrivée et une bonne table pour des soirées sans fin.

Bon Voyage.

www.opodo.fr 

À propos de l'auteur

Richard BAYON est un Parisien émigré en Touraine, qui a vécu tantôt dans la capitale, tantôt dans la cité Tourangelle. Parfois, il dit vivre entre Seine et Loire, mais c’est bel et bien au bord du fleuve classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité (‘World Heritage’ en anglais) qu’il vit, et même très exactement à 150m de l’indomptable Loire. Atteint d’une maladie incurable appelée ‘la bougeotte’ ou ‘la voyagite aigue’, il totalise 107 nations, pays et autres terres éloignées au compteur. Des pays, où il a séjourné de quelques heures à plusieurs mois, dont certains états où il a eu l’occasion d’y passer et repasser plus de 40 fois. Affublé par un confrère Grand Reporter du joli sobriquet de ‘Morpion de Carlingue’ parce que passionné d’aviation commerciale, et de transport aérien en général, il prétend avoir pris l’avion près de deux mille fois sur les cinq continents mais s’impatiente d’avoir encore tant de choses à voir. Sur sa réussite, l’homme est très critique, mais aussi réaliste : ‘je ne sais pas, ou n’ai pas fait un milliard de choses, que tout un chacun sait, connaît, ou a fait ; mais j’ai fait, vu et rencontré un milliard de choses que beaucoup ne verront sans doute jamais. Au chapitre des prétentions, il en affiche deux sans vergogne : avoir un sens de l’orientation, donc de la géographie du monde, hors du commun, vraiment hors du commun (il prétend aller plus vite que n’importe quel GPS : ndlr) et parle sept langues quasi couramment et peut se faire comprendre dans cinq autres. Question destinations ou pays préférés, sept paysages lui viennent de suite à l’esprit : le Vert de l’Ouest Irlandais, les Fjords Norvégiens, le Bleu et Blanc des îles Grecques, les Cirques de la Réunion, les Dunes de Sable du Ténéré, les Icebergs du Groenland, et les Rues pleines de vie de Bangkok en Thaïlande. Ainsi de toutes ses pérégrinations : il sait que cinq choses le fascinent plus que tout: l’Immensité des Déserts, l’Inaccessible des Volcans, l’Intensité des Glaciers et des Icebergs, le‘Haka’ des All Blacks et la Force Tranquille des Eléphants. De Queenstown en Nouvelle Zélande jusqu’à Illulissat au Groenland et de Johannesburg à Bangkok, il a roulé sa bosse, lui prétend surtout qu’il a ouvert ses yeux, et que ses voyages, tous ses voyages c’est son université permanente. http://www.infotravel.fr/voyages-insolites/compagnie-volotea-deploie-ailes/

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *