EUROWINGS augmente la voilure

La compagnie aérienne Allemande Eurowings, opère actuellement, des routes long-courrier, depuis la fin de 2015.

Eurowings

Appartenant au Groupe Lufthansa, son domaine d’activités premier est depuis longtemps dans le secteur des vols domestiques et régionaux (Europe) sur le modèle économique des vols low cost. Avec le passage au long courrier, le Groupe Lufthansa a bien l’intention d’utiliser la ‘Nouvelle Eurowings’ (c’est ainsi qu’elle est baptisée dorénavant) comme un moteur s’appuyant sur la presque centaine d’avions de la flotte d’Eurowings faisant d’elle la quasi compagnie numéro un sur le marché domestique allemand.

Eurowings devient ‘feeder’ de la Nouvelle Eurowings en quelque sorte.

Eurowings

Au total, Eurowings et ses compagnies aériennes partenaires volent vers plus de 130 destinations en Europe. Depuis Novembre dernier, c’est depuis l’aéroport de Cologne/Bonn qu’elle dessert des routes long courrier, notamment à destination des Caraïbes, ou encore de la Thaïlande. Le service long-courrier est exploité sur des Airbus A330, des avions qui peuvent accueillir jusqu’à 310 passagers chacun.

Eurowings
Depuis ses débuts l’automne dernier, l’île Maurice et les Etats-Unis sont venus s’ajouter. Les vols long-courriers seront tous exploités depuis l’aéroport de Cologne/Bonn, une niche permettant de ne pas faire d’ombre à sa Grande Sœur Lufthansa, qui opère elle ses vols long-courrier, principalement depuis Francfort, Munich, ou bien encore Dusseldorf. Ainsi le maillage du territoire allemand est bien réparti.
Pour séduire sa clientèle, que ce soit pour les vols low-cost en Europe et maintenant dans le monde, Eurowings décline sa cabine sous un choix de trois tarifs (BASIC, SMART, BEST), des prix adaptés à chaque type de voyages et à tous les budgets.
Cette gamme tarifaire permet d’offrir à chaque passager l’option parfaite. Le passager choisit son forfait et les différents services associés à ce tarif. A lui ensuite d’adapter le tarif qui lui convient dans tous ces choix.

Eurowings
• BEST, c‘est le tarif haut de gamme, Il est particulièrement orienté vers les besoins des voyageurs d’affaires et les vacanciers exigeants.
• Le tarif SMART comprend lui plusieurs services à la carte et peut être individualisé en sélectionnant les services sur mesure.
• Quant au tarif BASIC, il propose une expérience de voyage à un prix des plus abordables.
• Ajoutez l’option Flex à un tarif SMART ou BEST, vous apporte des avantages supplémentaires, vous permettant de modifier votre réservation, ou bien d’annuler votre vol gratuitement. Une option souplesse en quelque sorte.

Dans son argumentaire commercial, Eurowings vante aussi la jeunesse de sa flotte.
Celle ci est quasi tout Airbus (famille A 320) et elle est forte de 88 avions, à l’exception d’une dizaine de Canadair Regional Jet (CRJ 900) + 4 Airbus A 330-200 (long courrier).
Eurowings dessert plus de 130 aéroports vers 41 pays. Eurowings dessert 10 villes françaises (Corse comprise) et le marché français est un secteur majeur de ses activités.
Les vols d’Eurowings s’opèrent depuis ses principales bases que sont : Köln, Düsseldorf, Hambourg, Stuttgart, Hanovre, Dortmund, Berlin et Vienne (Autriche) et bientôt Salzbourg (Janvier 2017).
Séduire tant les voyageurs affaires que les passagers vacances c’est le credo d’Eurowings tant en Europe que sur le long courrier.

Eurowings

Son Histoire en Bref :
Eurowings est née le 1er Février 1993 de la fusion de deux compagnies aériennes allemandes, à savoir : NFD (pour Nurnberger FlugDienst) et RFG (pour Reise und industrielFluG). A l’heure des ses premiers vols (Janvier 1994) elle n’utilise que des avions régionaux du type ATR 42 et ATR 72. Un héritage des flottes d’avions de ses compagnies mères (aujourd’hui la flotte est quasiment tout Airbus). Sept ans après des débuts prometteurs mais timides, Eurowings voit la géante Lufthansa se pencher sur son berceau. En 2001, Lufthansa prend 24,9% des parts sous son contrôle, et porte sa participation jusqu’à 49% en 2004. A cette époque, les compagnies aériennes allemandes sont en pleine restructuration. Les disparitions succèdent aux créations et les rachats et absorptions sont nombreux. En 2005, Lufthansa (toujours elle) prend le contrôle total (management – gestion) de la compagnie aérienne Euro-régionale et en devient totalement et pleinement propriétaire en 2011. En 2006, Eurowings était aussi propriétaire de la marque et de la compagnie Germanwings, que Lufthansa va aussi acquérir à travers elle. Après avoir volé sous les couleurs de Lufthansa Regional (de 2010 à 2014), Eurowings vole à nouveau sous son nom, mais avec une nouvelle livrée dès le début 2015. Elle consolide sa position en reprenant un grand nombre de routes opérées par sa compagnie sœur Germanwings, devenue complémentaire. En plus d’être Euro-régionale, Eurowings s’est lancé dès 2015 dans le vol long courrier avec 4 Airbus A 330-200. Avant la fin de cette année 2016, Eurowings desservira dix escales long courrier. Eurowings emploie jusqu’à 3.000 employés dans le groupe EW.
En 2015, Eurowings a transporté un total d’environ 17 millions de passagers.
Eurowings occupe le rang de 5 ème Compagnie Aérienne Low-Cost en Europe dans l’ordre suivant :1°) Ryanair, 2°) EasyJet, 3°) Norwegian, 4°) Vueling et enfin 5°) Eurowings juste devant, 6°) WizzAir.

Eurowings A330-200 in Taipeh

Eurowings A330-200 in Taipeh

© Richard BAYON.

À propos de l'auteur

Richard BAYON est un Parisien émigré en Touraine, qui a vécu tantôt dans la capitale, tantôt dans la cité Tourangelle. Parfois, il dit vivre entre Seine et Loire, mais c’est bel et bien au bord du fleuve classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité (‘World Heritage’ en anglais) qu’il vit, et même très exactement à 150m de l’indomptable Loire. Atteint d’une maladie incurable appelée ‘la bougeotte’ ou ‘la voyagite aigue’, il totalise 107 nations, pays et autres terres éloignées au compteur. Des pays, où il a séjourné de quelques heures à plusieurs mois, dont certains états où il a eu l’occasion d’y passer et repasser plus de 40 fois. Affublé par un confrère Grand Reporter du joli sobriquet de ‘Morpion de Carlingue’ parce que passionné d’aviation commerciale, et de transport aérien en général, il prétend avoir pris l’avion près de deux mille fois sur les cinq continents mais s’impatiente d’avoir encore tant de choses à voir. Sur sa réussite, l’homme est très critique, mais aussi réaliste : ‘je ne sais pas, ou n’ai pas fait un milliard de choses, que tout un chacun sait, connaît, ou a fait ; mais j’ai fait, vu et rencontré un milliard de choses que beaucoup ne verront sans doute jamais. Au chapitre des prétentions, il en affiche deux sans vergogne : avoir un sens de l’orientation, donc de la géographie du monde, hors du commun, vraiment hors du commun (il prétend aller plus vite que n’importe quel GPS : ndlr) et parle sept langues quasi couramment et peut se faire comprendre dans cinq autres. Question destinations ou pays préférés, sept paysages lui viennent de suite à l’esprit : le Vert de l’Ouest Irlandais, les Fjords Norvégiens, le Bleu et Blanc des îles Grecques, les Cirques de la Réunion, les Dunes de Sable du Ténéré, les Icebergs du Groenland, et les Rues pleines de vie de Bangkok en Thaïlande. Ainsi de toutes ses pérégrinations : il sait que cinq choses le fascinent plus que tout: l’Immensité des Déserts, l’Inaccessible des Volcans, l’Intensité des Glaciers et des Icebergs, le‘Haka’ des All Blacks et la Force Tranquille des Eléphants. De Queenstown en Nouvelle Zélande jusqu’à Illulissat au Groenland et de Johannesburg à Bangkok, il a roulé sa bosse, lui prétend surtout qu’il a ouvert ses yeux, et que ses voyages, tous ses voyages c’est son université permanente. http://www.infotravel.fr/voyages-insolites/compagnie-volotea-deploie-ailes/

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *