Location de courtes durées: Un cadre législatif stricte

Location de courtes durées, un cadre législatif de plus en plus stricte dès 2019

Les députés ont adopté, dans le cadre du projet de budget 2019, un amendement qui vise à sanctionner les propriétaires et les sites d’hébergement en cas de retard dans la déclaration d’une location ou de non-collecte de la taxe de séjour. Ces sanctions viennent s’ajouter aux amendes déjà prévues par la loi logement qui sera bientôt promulguée. Elle prévoit déjà d’infliger des amendes de 5 à 10.000 euros aux propriétaires n’enregistrant pas leur logement auprès des communes qui l’exigent, ou ne transmettant pas le décompte du nombre de jours de location d’un meublé – limité à 120 jours par an.
 

C’est tout un écosystème qui est visé  et particulièrement les conciergeries.
 

En effet, face à ces nouvelles législations ces acteurs historiques de l’offre Airbnb doivent réadapter leur modèle et apporter un service encore plus transparent. WeHost, le service de conciergerie Airbnb fait partie des pionniers français du secteur. L’entreprise qui depuis son lancement a géré plus de 10 000 arrivées  sur l’hexagone souhaite suite à cette annonce continuer à faciliter les démarches des propriétaires et accentue l’accompagnement de ces derniers en les informant sur la législation pour qu’ils bénéficient d’Airbnb dans le respect de la nouvelle législation qui va entrer en vigueur.

N’oublions pas que si la conciergerie Airbnb a vu le jour c’est pour répondre à la demande des hôtes toujours plus nombreux. Ils sont plus de 300 000 pour accueillir les plus de 8 millions de voyageurs qui investissent les 400 000 logements proposés par la plate-forme en France. Depuis son émergence, l’impact de la plateforme de location saisonnière sur l’activité touristique en France n’est plus à démontrer. Elle représente aujourd’hui un des piliers économique du secteur qui va voir son activité impactée par un cadre législatif jugé plus stricte.

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *