Hôtel de La Marine attention travaux !

Le public pourra découvrir l’Hôtel de la Marine restauré et son offre culturelle au tout début de l’année 2020.

Le Centre des monuments nationaux, chargé de la gestion de l’Hôtel de la Marine depuis le départ de l’Etat-major de la Marine en décembre 2015, a lancé en 2017 une grande campagne de restauration et d’aménagement qui permettra d’ouvrir largement au public ce monument prestigieux, qui reste ainsi la propriété de l’Etat, et d’y valoriser les traditions et les savoir-faire d’excellence de la France.

Les parcours et les activités proposées, qui feront place aussi bien à la découverte patrimoniale qu’à celle des arts de vivre et s’appuieront sur les dernières innovations de la médiation numérique, en feront un lieu incontournable de rayonnement de la culture française. Un an après le lancement des travaux, à l’approche de la fin des travaux extérieurs et à la veille du démarrage des travaux intérieurs, le CMN présente l’avancement du chantier
de restauration et du projet scientifique et culturel élaboré pour contribuer au rayonnement de ce monument d’exception. Le public pourra découvrir l’Hôtel de la Marine restauré et son offre culturelle au tout début de l’année 2020

Un projet ambitieux
Le CMN entend se situer dans la continuité de l’histoire prestigieuse de l’Hôtel de la Marine et mettre à profit ces atouts pour en faire un nouveau site emblématique de l’attractivité touristique de Paris et du rayonnement international de la France. A la demande des pouvoirs publics, il y développera des activités qui mettront en valeur aussi bien le patrimoine exceptionnel constitué par l’architecture de Gabriel, les décors et les objets d’art des XVIIIe et XIXe siècles, ainsi qu’un certain nombre de thèmes associés depuis toujours au rayonnement de la France, comme les arts décoratifs, les arts de la table, l’art de recevoir, les différentes formes de goût. L’ensemble de ces différents éléments ont pris leur essor précisément à la fin du XVIIIe siècle, au moment de la construction de l’Hôtel. Et aujourd’hui encore, il constitue l’un des fondements de l’image de la France, notamment auprès des visiteurs étrangers. La dimension navale, incontournable dans l’histoire de l’Hôtel, ne sera bien sûr pas négligée dans cette programmation.

Un modèle économique innovant
Le CMN a élaboré un projet qui permettra de faire revivre la magnificence de l’Hôtel de la Marine en pesant de manière très limitée sur les finances publiques lors de la phase de rénovation, puis qui sera autofinancé dès sa première année d’exploitation. En effet 12 700 m2 seront restaurés et un nouveau lieu culturel sera ouvert pour seulement 10 millions d’euros de subventions.
Outre les recettes issues de la fréquentation des espaces ouverts au public (billetterie, vente des produits dérivés en boutique), le projet est durablement financé par la location de bureaux et d’espaces professionnels. En effet, les trois étages correspondant aux espaces déjà utilisés comme bureaux par la Marine seront mis en location. Le produit de cette location permettra à lui seul de rembourser l’emprunt de 80 millions d’euros contracté par le CMN avec l’accord du Gouvernement. Ces bureaux sont en cours de commercialisation.

Un chantier à poursuivre
L’ambitieuse campagne de travaux, sous la maîtrise d’ouvrage du Centre des monuments nationaux, et la maîtrise d’oeuvre de Christophe Bottineau, porte sur la totalité du monument afin d’en préserver la cohérence et d’y déployer une offre culturelle et patrimoniale inédite. Un comité scientifique a été mis en place pour suivre l’ensemble du projet.

Le chantier de restauration des façades a débuté en avril 2017 et est en cours d’achèvement.
Il a notamment permis de dégager la galerie située autour de la grande cour, de redécouvrir son volume initial et de lui offrir un aspect plus harmonieux.
La restauration des intérieurs est sur le point de commencer. Les sondages préalables ont permis de redécouvrir certains des décors, et d’observer de près les différents éléments décoratifs, qui témoignent de la qualité exceptionnelle de cet édifice, à l’égal des commandes royales à Versailles, mais en plein centre de la capitale.
Les appartements de l’intendant du Garde-meuble au premier étage (dans l’aile Saint-Florentin), seront restaurés et restitués au plus proche de leur état au temps de Marc-Antoine Thierry de Ville d’Avray au XVIIIe siècle, tandis que les pièces d’apparat (galeries, salons, salle à manger et bureau de l’aile Concorde) seront conservées dans leur état hérité de la Marine, avec des décors remaniés au XIXe siècle.

 

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *