L’auto-test palu : les français exclus

L’auto-test palu, très simple d’utilisation est disponible dans toute l’Europe sauf en France où il est réservé aux professionnels de la santé.

Ce test est le seul à posséder une zone de contact immédiate pour le dépôt sanguin et permet donc ainsi une lecture facile afin de différencier les différents types de paludisme.

Le lobby des biologistes ferait-il toujours pression ? Rappelons-nous que l’auto-test grossesse ou l’auto-test diabète avaient déjà subit une telle restriction.
Dans ce cas, ils ne devraient pas réagir car cet auto-test ne concerne à 99 % que des voyageurs qui auront quelques difficultés à trouver un laboratoire de biologie dans la brousse ou en plein milieu d’une forêt tropicale.
Que peut-on en conclure : que cette interdiction revient à « non assistance à personne en danger »

 

 

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

1 Commentaire

  1. faux! oui faux de parler de lobby des biologistes français ainsi susceptibles d’être selon vos dires coupable de refus d’assistance à personne en danger ».

    En effet il existe des règles très strictes d’application de méthodes de diagnostic in vitro uniquement parce que l’on peut faire dire ce que l’on veut à un résultat surtout quand on n’y connait rien. De plus , de façon générale les tests de dépistage ont des performances variables et parfois même douteuses. Et de façon particulière voici ce qu’a dit l’OMS , qu’on ne peut qualifier de compérage avec les biologistes, au suejt des test rapide de dépistage du paludisme: => http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2009/malaria_diagnostics_20090424/fr/index.html

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *