La Folie Douce Val d’Isère ouvre la plus haute cave à Fromage d’Europe

Pour fêter dignement ses 50 ans, la Folie Douce Val D’Isère se faire plaisir en ouvrant une cave à fromage avec vue sur le Mont Blanc.

C’est la grande nouveauté de la saison 2019. La plus haute cave à fromage d’Europe (et peut-être plu)s vient rejoindre les deux autres caves : à vins et à cigares déjà ouvertes. Entièrement dédiée au fromages sous toutes ses formes, elle est une invitation au voyage et à la découverte des terroirs. Plus de 200 mètres carrés sont consacré aux dizaines de fromages finement sélectionnés par le Meilleur Ouvrier de France, Pierre Gay dont l’unique but est de transmettre dans votre assiette la richesse des alpages et le savoir-faire de ses producteurs.

Ce lieu détonant est également une expérience visuelle d’exception avec en prime un superbe panorama sur le Mont Blanc. Ce lieu est privatisable et totalement modulable selon les envies de la clientèle. Cette cave magique permet de s’éloigner un peu du concept de “Concept Folie douce” où l’on danse sur les tables avec le célèbre Kelly Starlight  qui officie depuis des années en maître de cérémonie. 

Infotravel: Mais comment devient-on un nez, pour le fromage comme pour les parfums ?

Réponse de Pierre GAY :

Plutôt que la comparaison avec le parfum, celle avec le vin serai plus juste. Nous utilisons souvent le même vocabulaire pour les deux domaines. Tous nos sens sont sollicités pour analyser le produit.

Tout d’abord le visuel pour les surfaces extérieures de la croute, puis plus tard son aspect intérieur.

Le touché pour la souplesse de la pâte.

Le côté olfactif pour juger de sa puissance ou de sa douceur.

Enfin le goût qui déterminera son parfait équilibre.

Le travail organoleptique d’analyse sur les fromages est très pointu et lorsque lors d’un concours il n’est pas rare de déguster une trentaine de fromages de la même famille, la qualité et le discernement du jury fera la différence pour mettre à l’honneur le meilleur fromage.

Pour devenir maître fromager, il n’y a pas proprement dit d’école ou de diplôme pour sanctionner le niveau. C’est plutôt la reconnaissance du travail accompli par ses pairs et la passion ainsi que l’engagement du fromager.

Il n’en est pas de même pour le titre « un des Meilleurs Ouvrier de France » qui correspond à un diplôme d’état de l’éducation Nationale, obtenu lors d’un concours d’excellence professionnelle qui a lieu tous les quatre ans. Cela représente environ deux années de préparations, de recherches et de connaissances autour du monde du fromage et le jour des épreuves un parfait respect des thèmes et des règles imposées par les contraintes de notre métier.

Enfin pour terminer, le rôle du fromager affineur ne serait pas si important si le travail des producteurs et la qualité du lait mis en œuvre par le fabriquant n’étaient pas parfait. Notre travail de sélection des meilleurs fromages pour apporter aux consommateurs l’affinage idéal le jour « J » se fera grâce au travail de l’ensemble de cette chaine vertueuse.

Dans l’avenir, le plus difficile ne sera pas de vendre du fromage, mais de trouver encore de bons produits pour satisfaire les amateurs de bonnes choses.

 INFOS ET RESA : +33 (0)4 79 06 07 17

Un menu à 35 euros avec fromages à discrétion est disponible. Pour ne rien gâcher, cet endroit est privatisable en journée et soirée. Alors, on réserve ?

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *