L’ Airbus A350-1000 de Cathay Pacific s’envole à Hong- Kong

Avec ce tout nouvel appareil, Cathay Pacific va lancer de nouvelles destinations et offrir à ses passagers une expérience de voyage améliorée

 

Cathay Pacific accueille un tout nouvel appareil au sein de sa flotte, le premier des 20 Airbus A350-1000 qu’elle a commandé. L’appareil s’apprête à décoller de Toulouse ce jour à destination de Hong Kong en utilisant un mélange de biocarburants.

Les 8 prochains A350-1000 seront livrés cette année, les autres intégreront la flotte d’ici 2021.

Après les premiers vols régionaux, puis le premier vol commercial vers Taipei le 1er juillet prochain, ce tout nouvel appareil desservira la nouvelle destination de Cathay Pacific : Washington D.C., le 15 septembre 2018. Avec une distance de 13 121 kilomètres, le vol Hong Kong-Washington D.C. deviendra le plus long de la compagnie.

Cet avion technologiquement avancé desservira également Madrid, Tel Aviv, Amsterdam, Manchester et Zurich dès l’hiver prochain.

Paul Loo, Chief Customer and Commercial Officer de Cathay Pacific, déclare : « Nous avons déjà l’une des flottes long-courrier les plus récentes et avec l’arrivée de l’A350-1000, elle ne fera que rajeunir. Ce nouvel appareil suit l’arrivée réussie de l’A350-900, qui nous a permis d’étendre notre réseau long-courrier à un rythme sans précédent, offrant à nos clients un plus grand choix de destinations, tout en renforçant la position de Hong-Kong en tant que plus grand hub international en Asie. »

Il poursuit : « Le -1000 est très similaire au -900 en terme d’excellence opérationnelle, il a une portée incroyable, il est remarquablement économe en carburant et est silencieux. Ses cabines offrent aux passagers un confort inégalé et ses coûts d’exploitation sont extrêmement attrayants. »

En seulement 2 ans, Cathay Pacific a ouvert des vols vers un grand nombre de destinations desservies par sa flotte d’A350, notamment Barcelone, Bruxelles, Christchurch, Copenhague, Londres Gatwick, Tel Aviv et, plus récemment, Dublin.

Une nouvelle ligne vers Cape Town, opérée en A350-900, sera lancée en novembre prochain.

Propulsé par les moteurs Rolls-Royce Trent XWB-97 de dernière technologie, l’A350-1000 a une capacité de fret considérable, une caractéristique importante pour Cathay Pacific, l’une des plus grandes compagnies aériennes de fret au monde.

Eric Schulz, Directeur Commercial d’Airbus, déclare : « Nous sommes fiers de livrer à Cathay Pacific l’A350-1000, qui apporte des avantages majeurs en termes de consommation de carburant et de rentabilité, ainsi qu’un confort inégalé pour les passagers. Cet appareil et le service à bord mondialement renommé de Cathay Pacific permettront à la compagnie aérienne de renforcer encore davantage sa position en tant que l’un des principaux transporteurs internationaux. »

Confort et bien-être pour tous les passagers

Le plus grand modèle de la famille des A350, l’A350-1000 de Cathay Pacific, transportera un total de 334 passagers en Classe Affaires, Classe Économie Premium et Classe Économique, soit 54 passagers de plus que les A350-900 de la compagnie aérienne.

Le confort des passagers était au cœur des réflexions lorsque les équipes de Cathay Pacific ont conçu les cabines de ce nouvel appareil. Doté d’un tout nouveau siège en Classe Économique avec une télévision personnelle plus grande et en plus haute définition, d’un système de divertissement évolué et d’un éclairage d’ambiance LED, les cabines de l’avion sont également 50% plus silencieuses. De plus, la connectivité Wi-Fi est améliorée, permettant aux passagers de rester connectés tout au long du vol.

Le nouvel appareil offre une pression de cabine plus élevée fournissant ainsi plus d’oxygène et réduisant ainsi la fatigue des passagers tout en améliorant leur bien-être.

Vers un avenir plus vert

Cathay Pacific a été à la pointe de nombreuses initiatives visant à réduire l’impact des émissions de gaz à effet de serre et comme avec la livraison de ses 22 avions A350-900 déjà en service, les 20 A350-1000 feront le voyage des usines Airbus à Toulouse vers Hong Kong en utilisant un mélange de carburants alternatifs.

Atteindre une croissance neutre en émission de carbone à partir de 2020 est un objectif important pour Cathay Pacific et l’utilisation de carburants alternatifs est l’une de ses initiatives phares.

Comparé aux carburants traditionnels, le biocarburant réduit jusqu’à 80% les impacts néfastes des émissions de gaz à effet de serre.

Cathay Pacific est la première compagnie aérienne au monde à investir dans une société de biocarburants adaptés à l’aviation. En 2014, la compagnie est devenue actionnaire de Fulcrum BioEnergy Inc., une entreprise basée aux États-Unis qui se concentre sur la transformation des déchets solides municipaux en carburant aérien durable.

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *