Les Français ont effectué en moyenne trois voyages à l’étranger en 2017

Selon une étude de la compagnie aérienne British Airways consacrée aux vacances, les Français en prennent plus que les anglais mais voyagent peu.

Prendre des congés, une habitude incontournable pour les Français

Si les Britanniques sont frileux à l’idée de poser des congés, près de 69 % n’ont pas pris deux semaines consécutives de vacances en 2017, les Français ont moins de mal à partir en vacances, seulement 11 % des répondants français ont éprouvé les mêmes réticences. Près de 30 % des répondants français admettent même être partis en vacances deux semaines consécutives, deux fois dans l’année écoulée.

S’ils renoncent parfois à poser deux semaines consécutives de congés, près d’un quart des salariés français le font par crainte d’une charge de travail trop lourde à leur retour. D’autre part, les vacances ne sont pas toujours synonymes de lâcher prise ; en effet, 75 % des répondants avouent ne pas avoir été capables de parfaitement se déconnecter de leurs responsabilités professionnelles durant leurs vacances. Ils sont même 63 % à avouer y penser souvent pendant leurs congés.

Néanmoins, plus des deux tiers (65 %) se disent satisfaits de la quantité de congés auxquels ils ont droit, en moyenne 21 jours de congés payés annuels.

Quelles destinations de vacances pour les Français ?

Parmi les participants à l’étude, les Français sont parmi ceux qui sont le moins partis à l’étranger durant l’année 2017, avec une moyenne de trois voyages à l’étranger, contre quatre voyages de moyenne globale. Les Français restent néanmoins aventureux puisque seuls 3% d’entre eux avouent n’avoir visité aucun nouveau pays en 2017. Un tiers (33%) des répondants a découvert un nouveau pays, et un autre tiers (33 %) en a visité deux.

Pour près de la moitié des Français (43 %), le plus long voyage à l’étranger de l’année 2017 a duré moins de 10 jours. Plus chanceux, 19 % ont admis un voyage de deux semaines. Sans surprise, 68 % affirment qu’ils auraient aimé passer plus de temps dans la destination visitée.

Près 81 % des Français ont déjà visité plus d’une fois une destination de vacances – en moyenne les répondants ont visité 9 fois leur destination favorite. Cette moyenne s’élève à 11 fois pour les répondants de plus de 55 ans, qui semblent plus attachés à leurs habitudes.

Pour l’année 2018, les destinations les plus populaires parmi les Français sont : un séjour à la plage en Europe (37 %), suivi d’une escapade dans les Caraïbes (28 %) et d’un city-break en Europe (27 %). Les Français sont également attirés par les Etats-Unis, pour un road-trip (22 %), ou un city-break (19 %).

Des promotions British Airways à saisir avant le 31 janvier

  • Londres – Vol + 2 nuits à l’hôtel Orchard***
    A partir de 189 € par personne, pour un voyage en mars 2018, en classe économique au départ de Toulouse, à réserver avant le 31 janvier.
  • Miami – Vol + 3 nuits au Fashion Boutique Hotel***
    A partir de 729€ par personne, pour un voyage en avril 2018 en classe économique au départ de Paris Orly, à réserver avant le 31 janvier.
  • Seychelles – Vol + 7 nuits au Relax Hotel***
    A partir de 1099 € AR par personne, pour un voyage en mai 2018 en classe économique au départ de Paris Orly, à réserver avant le 31 janvier.

Matt Armstrong, porte-parole de British Airways Holidays, déclare :

« Les vacances d’été sont un temps fort de l’année, très attendu par chacun d’entre nous. Cependant, il semble que nous soyons tous réticents à s’aventurer dans une nouvelle destination. Ainsi, nombreux sont ceux qui se rendent tous les ans au même endroit, peut-être par manque de temps pour planifier leurs vacances, parfois submergés par leurs engagements professionnels. En visitant la même destination année après année, on a le sentiment d’y passer très peu de temps alors qu’en tentant de nouvelles expériences de vacances, le séjour paraît plus long car on s’éloigne davantage de son quotidien. »

 

*Etude internationale (12 pays) conduite par Atomik Research pour British Airways entre le 20 décembre 2017 et le 4 janvier 2018 sur un échantillon de près de 2000 répondants par marché (2002 en France)

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *