Le Mans et ses nombreuses facettes

Sa vieille ville aux origines romaines, sa nature, sa gastronomie, son circuit, la ville du Mans est pleine de diversité, c’est un lieu plein d’histoire et de culture à ne pas rater.

 

Par: Elouan Brault

C’est dans cette ville de la Sarthe, dont elle est la préfecture, qu’a eu lieu le mariage de Geoffroy V d’Anjou et Mathilde l’Emperesse, la fille du roi d’Angleterre, donnant ainsi naissance à l’empire Plantagenêt mais également à Henry II qui devint roi d’Angleterre à son tour en 1154.
Le nom Plantagenêt perdure encore aujourd’hui car il désigne le vieux Mans nommé Cité Plantagenêt.

Aux cotés d’Angers et Nantes, le Mans est la troisième ville des Pays de la Loire à promouvoir le tourisme et la culture, elle est le plus souvent reconnue pour ces fameuses rillettes et son célèbre circuit, qui accueille chaque année la grande course des 24h du Mans.
Mais elle n’en demeure pas moins un lieu rempli d’histoire méritant plus qu’une simple halte.

La Cité Plantagenêt, centre historique du Mans

Ancienne enceinte Gallo-Romaine, la Cité Plantagenêt est aujourd’hui communément appelée « le vieux Mans », c’est ici que repose la majeure partie historique de la ville. Avec ses rues pavées et ses maisons d’époques, qui ont servis de décor pour de nombreux films de cape et d’épée comme le cultissime Cyrano de Bergerac, un charme certain se dégage de ce lieu. Entre les petites ruelles et les places publiques qui accueillaient à l’époque de nombreuses échoppes, des vestiges de l’ancienne enceinte Gallo-Romaine édifiée au IIIè siècle perdurent encore, dont la muraille romaine du Mans, candidate au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Mais ce lieu abrite aussi la Cathédrale Saint-Julien, un des plus grand édifice de l’époque gothique-romane française. Portant le nom du premier évangélisateur du Mans (et abritant sa tombe), elle a été construite en 1060 puis achevée vers 1430, sa façade fait l’objet authenticité car intégralement conservée depuis. Son porche royale est quant à lui un des 1er de l’ère gotique. A l’époque elle accueillait les événements familiaux des Plantagenêt.

A l’intérieur, les chapiteaux du XI et XIIè siècle se mêlent à l’impression de vertige que retransmettent les voûtes, le tout embrasé par la lumière des vitraux, dont celui de « l’Ascension » datant du XIè siècle, et étant le plus ancien vitrail conservé dans un édifice religieux.

 

La nuit des Chimères, illuminations au cœur de la vielle ville

Chaque soir durant tout l’été, la Cité Plantagenêt se transforme à la tombée de la nuit en spectacle vivant plein de couleurs.

Les représentations animées sont projetées sur 8 sites phares du vieux Mans, de la cathédrale à la muraille, en passant par les ruelles, elles retracent l’histoire de la Cité Plantagenêt ainsi que la vie au Moyen Âge.

Il suffit simplement de se balader et de se poser devant les tableaux d’une vingtaine de minutes qui s’enchaînent successivement. Allant de petites représentations à de grandes fresques, le tout est soigneusement mise en scène avec un fond sonore pour le plaisir des yeux et des oreilles

 

L’Abbaye Royale de l’Epau, la tranquillité en pleine nature

A l’écart de la zone urbaine de la ville, se trouve l’Abbaye Royale de l’Epau, une ancienne abbaye cistercienne fondée en 1229 par la Reine Bérengère de Navarre, qui y est enterrée. Brûlée en 1365 puis reconstruite en 1959, elle hébergeait plus de soixante moines ainsi que l’abbé qui avait son propre logis.

De nombreuses pièce de l’abbaye sont encore bien présentes, parmi elles :

  • l’église Abbatiale au style cistercien en forme de croix abritant 6 chapelles avec leur hôtel et le maître hôtel
  • Le Sacristie, où les moines se réunissaient avant la messe
  • Le Scriptorium où les moines recopiaient les manuscrits
  • Le logis de l’abbé

 

Aujourd’hui c’est un lieu principalement dédié à la culture qui accueille des expositions photos ainsi que des concerts. Et les 13 hectares de jardin serviront bientôt à cultiver des plantes médicinales, avec un verger consacré à la culture d’anciennes variétés de pommes et de poires.

Et non loin de l’abbaye se trouve le Domaine de l’Epau, un espace ouvert sur la nature qui abrite le projet de proposer d’ici à 2019 un ensemble d’activités rassemblant des espaces de restauration, de séminaire, de bien-être (spa, hammam, sauna), et d’hébergement.

Le musée des 24 heures, une mine d’or de l’automobile

Le Mans est mine de rien un lieu mythique de l’automobile, son circuit accueille chaque année plus d’une centaine de millier de spectateurs qui assistent aux différents événements s’y déroulant. La course la plus populaire est évidemment celle des 24h du Mans, et un musée lui est dédié à l’entrée du circuit.

Inauguré en 1961 il regroupe une impressionnante collection de véhicules de compétition. Avec environ 150 véhicules, une quinzaine de voitures victorieuses de la légendaire course trônent parmi les 40 autres bolides exposés.

Une petite partie du musée est dédiée à la moto et parmi les six sections de ce dernier, c’est l’histoire de la course et de l’automobile qui nous est racontée au travers de vidéos, de maquettes, d’archives et de portraits des « héros » qui ont marqués l’histoire du sport automobile et des 24h du Mans.

 

Le marché des Jacobins, un marché qui respire le bon-vivant

Le marché des Jacobins est le plus prisé de la ville du Mans. Situé au pied de la Cathédrale Saint-Julien, c’est ici que producteurs locaux et régionaux viennent partager leurs produits 3 fois par semaine, le mercredi, le vendredi et le dimanche. Parcourir les allées tout en humant les odeurs de fruits et légumes et de poulet rôti est un vrai plaisir, le tout dans une atmosphère des plus chaleureuse. Et si l’envie vous prend de vous détendre autour d’un verre ou d’une boisson chaude, rien ne vous empêche de vous poser à l’une des nombreuses terrasses bordant le marché.

La ville du Mans fait ainsi preuve de surprise pour le peut que l’on y jette un œil plus attentif, et témoigne d’une grande diversité culturelle. 3 mots peuvent la résumer à merveille pour ce qu’elle représente et ce qu’elle propose : « Culture, Nature, Voiture ».

 

Les bonnes adresse du Mans :

Se loger :

Hôtel le Charleston
20 Rue Gastelier
02 43 24 87 46
www.lecharlestonhotel.com

Se rassasier et se déshydrater :

La Guinguette des Tanneries (en bord de Sarthe)
Quai Louis Blanc, 72100
06 15 47 52 31

L’Epicerie Du Pré (produits bio et locaux, spécialiste en eau de vie)
31 Rue du Pré
02 43 23 52 51
www.epiceriedupre.fr

L’un des Sens – Bar à vins (300 références de toute la France)
9 Rue du Dr Leroy
02 43 80 94 81
lundessens-lemans.fr

Le Parvis Saint Hilaire (décor de château médiéval, cuisine raffinée, produits locaux)
7 Place Saint-Hilaire
02 43 28 92 55

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *