SE RESSOURCER DANS LE DESERT TUNISIEN

Desert Tunisien. Partons à la découverte de la Tunisie authentique, fascinante et envoûtante et mettons le cap au sud, pour une excursion de quatre jours vers le pays du sable et des légendes millénaires. Dépaysement, émotions et repos garantis.

TUNISIE DU SUD / INFOTRAVEL.FR

La route vers le Sahara commence à 3 heures de Paris. A Tozeur, la capitale du sud. Là où s’ouvrent les portes du désert. Après une escale à l’hôtel Palm Beach**** une balade dans les ruelles de la vieille ville à la découverte de ses maisons en briques d’argile, dont le relief rappelle les motifs des tapis et de la calligraphie, s’impose. Ou, lorsque le soleil devient piquant, dans sa palmeraie, aux milliers d’arbres, où sont cultivées, grâce à un système d’irrigation ancestral, les célèbres dattes Deglet Nour, à la chair fondante et parfumée, que les habitants ne manqueront pas de vous faire déguster. Après une nuit bercée par l’appel du muezzin, direction en 4×4 vers les oasis de montagne. Premier arrêt, le village berbère de Chébika à 42 km.

Camp-Mars

Accroché à la montagne, cet ancien poste de défense romain, offre un panorama époustouflant sur le désert. Son oasis, située dans une faille, est parcouru par un cours d’eau qu’il est possible de longer par un sentier balisé pour remonter jusqu’à sa source. La route sinueuse se poursuit pendant 10 km vers Tamerza. Ce village, construit par Rommel pendant la 2ème guerre mondiale est traversé par un canyon où se trouve la palmeraie et où viennent se déverser en cascades les sources d’eau de la montagne. Tout comme Chébika, Tamerza a été détruite par de terribles inondations en 1969. Les ruines des vieux villages sont restées en l’état alors que les nouveaux ont été rebâtit loin des oueds. Un dernier arrêt à Midès, 8 km plus loin, donne l’occasion de découvrir le canyon où ont été tournées certaines scènes du film Le patient anglais.

 

De retour à Tozeur, ne manquez pas l’occasion de vous rendre à Ong Ejmel, à 35 km, là où se trouvent les décors de Star Wars.

star wars

Véritable lieux de pèlerinage pour les fans de George Lucas, la visite vaut le détour autant pour le plaisir de déambuler dans le village de Tatooine qui a vu grandir Luke Skywalker que pour avoir le plaisir de voir le coucher de soleil sur les dunes envoûtantes.  Après une seconde nuit au Palm Beach, direction Douz à environ 4h de Tozeur à travers le Chott el Jerid, la plus vaste plaine saline du pays.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Porte d’entrée du Sahara, Douz est aussi la dernière ville avant un océan de sable. C’est ici que s’arrêt la route goudronnée et là que l’on entre dans un autre monde. A perte de vue le désert ou plutôt les déserts ; celui de pierres auquel succède après deux heures de pistes le magnifique désert de sable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes dunes ocre sont d’une beauté à couper le souffle. Elles ondulent telles des vagues au grès des vents remodelant jour après jour un paysage dans lequel on imagine volontiers voir évoluer les chameliers et leurs caravanes venues de lointaines contrées. Dans cette immensité, apparaît au détour d’une dune Timbaine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUne petite montagne en  forme d’amphithéâtre dont l’acoustique naturelle exceptionnelle offre l’occasion de faire une halte méditative sur le thème  « musique et silence ». Des chanteurs et des musiciens y attendent les voyageurs, jouant et contant en symbiose avec le désert et dialoguant avec son silence… un instant d’éternité. Un moment de pure communion organisé par le campement Mars, où se passera la nuit, en guise bienvenue.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A l’heure ou le soleil s’évanouit sur les dunes, que le feu de camp crépite et que des  gargoulettes enfouies dans le sable, s’échappe le fumet épicé des mets locaux, il est temps de s’installer dans les tentes du campement. Posées en arc de cercle au pied de Timbaine, elles sont la promesse d’une nuit aventureuse passée, certes dans un vrai lit, mais dans un cadre exceptionnel bien loin de la civilisation et des ses artifices. Un confort appréciable après les heures de piste avalées dans la journée et un élément rassurant pour une première escapade dans le désert. Car ici, plus de repères ; on est face à soi-même. Une expérience, qu’il est agréable de partager avec les autres voyageurs et surtout avec les tunisiens qui sont à la hauteur de leur réputation. Leur d’hospitalité est sincère… dans la plus pure tradition du grand sud.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plus d’informations :

Office National du Tourisme Tunisien – 32 Avenue de l’Opéra, 75002 Paris – 01 47 42 72 67   www.bonjour-tunisie.com

Camps Mars  – www.camps-mars.com

À propos de l'auteur

Directrice Générale du PressClub, Isabelle Bourdet est également une grande voyageuses. La visite des différents PressClub du monde sont autant de découvertes et d’échanges qu’elle affectionne particulièrement. Amoureuse de la Tunisie, elle défend avec ferveur la destination et son peuple, toujours souriant, même dans le dénuement. Organisatrice et animatrice de tables d’hôtes, de débats et colloques, Isabelle est spécialiste des destinations balnéaires pour Infotravel.fr.

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *