Vacances d’été 2019

Vacances d’été 2019 Les conseils pour éviter les frais bancaires en vacances

 Le soleil et les températures chaudes font leur grand retour et annoncent l’arrivée des vacances estivales. A la recherche des bons plans pour leur vol, leur hébergement, ou leurs activités, il y a un élément que les travellers oublient souvent de prendre en compte : la note des frais bancaires. Parfois très salée, elle a un véritable impact sur le budget vacances. En 2017, les vacanciers français ont perdu plus de 700 millions d’euros en frais bancaires lorsqu’ils étaient en voyage. Pour anticiper au mieux et éviter ces dépenses superflues une quelconque mésaventure, TransferWise propose quelques des conseils avisés.

Les frais cachés, l’invité invisible des vacances

Cet été, 44% des Français s’apprêtent à s’envoler au-delà des frontières nationales*. S’ils pensent avoir tout prévu (transport, logement…) il y a un élément souvent invisible mais pourtant bien présent dans leurs dépenses : les frais bancaires cachés et les majorations des taux de change. Sans qu’ils le sachent, la note finale de leur banque tire vers le haut le budget vacances.

Les frais cachés s’expliquent par la marge facturée (sur les frais de paiement et sur le taux de change) par les fournisseurs de services de paiement (banque, bureaux de change…) aux consommateurs qui effectuent des opérations à l’étranger. Voici quelques conseils de la fintech TransferWise qui permettront aux voyageurs de les éviter et donc de faire des économies pendant leur séjour !

1) Se renseigner auprès de sa banque sur les frais de retrait et de paiement et les taux de changes qui sont appliqués à l’étranger (hors zone euros) pour être au courant de la marge appliquée sur chaque utilisation de carte,

2) Vérifier la date de péremption de sa carte ainsi que les plafonds de paiements/retraits,

3) Eviter au maximum d’échanger son argent à l’aéroport où les taux de change sont

particulièrement élevés et majorés,

4) Une fois sur place, éviter au maximum le paiement par carte bancaire traditionnelle

5) Privilégier lors de vos achats par carte la devise locale du pays plutôt que l’euro pour éviter un taux de change élevé,

6) Eviter l’utilisation d’un compte bancaire traditionnel lors de vos voyages, d’autres alternatives existent pour économiser de l’argent, comme des comptes multi-devises.

La carte sans frontières, le meilleur allié pour éviter les frais

Une autre solution permettra aux voyageurs de dépenser sans compter et sans frais non désirés. Créé il y a maintenant un an, le compte multi-devises permet aux utilisateurs de dépenser, de transférer ou de recevoir de l’argent à l’international au taux de change réel, tout en évitant les frais bancaires exorbitants.

Pour ceux qui voyagent, le compte multi-devises et la carte de débit est l’outil à connaître pour envoyer, dépenser et économiser de l’argent, sans frais cachés et sans majoration du taux de change.

Le borderless account c’est :

● Une ouverture de compte gratuite – pas d’abonnement, pas de frais d’inscription, pas de frais de commande de carte, pas de petits caractères.

● Des dépenses sans stress à l’étranger avec la carte de débit dans la bonne devise et gratuitement.

● Des coordonnées bancaires locales (GBP, EUR, USD, NZD et AUD) pour être payé comme n’importe quelle personne résidant dans le pays.

● Le taux de change réel.

● Payer seulement pour ce qui est utilisé – convertir de l’argent dans plus de 40 devises disponibles – et payer seulement les faibles frais habituels de TransferWise (de 0,35 % à 1 %).

*Source : Baromètre des vacances Europ Assistance

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *