Échappez-vous à Bruxelles… les clubs à la main !

Pourquoi partir cet été au bout du monde pour jouer au golf alors que la Belgique, voisine, francophone, accueillante et riche en gastronomie nous tend les bras !

Bruxelles… les clubs à la main

Une destination méconnue qui mérite d’être découverte tellement l’offre est intéressante, variée et liée à une excellence culturelle et touristique.
La mise en place d’un Golf Pass par la chaine des hôtels Martin’s incite encore davantage à franchir le pas.

Par Roland Machenaud

On a tort de penser que la Belgique n’est pas une destination golf naturelle. L’histoire dément cette fausse idée : les Anglais ont, là aussi, débarqué les clubs à la main au 19e siècle et le premier golf belge, Capellenbosch, date de 1888, comme celui … de Biarritz ! Aujourd’hui, la réalité du golf en Belgique reste certes modeste – 62 000 licenciés, 89 parcours – mais bien vivante. Ses trois meilleurs parcours restant Royal Zoute, Limburg et Ravenstein.
Mais restons autour de la capitale où notre balade conseillée vous conduira sur les golfs suivants :

Bruxelles… les clubs à la main

  • – Mont-Garni : surement pas le parcours le plus difficile, diront les puristes, mais quel environnement ! Autour d’un château anglo-normand qui sert de club-house, l’architecte irlandais Tom McAuley a dessiné un par 73 de 6 331 mètres : arbres centenaires et lacs offrent une vision très romantique de cet espace unique.
  • – Hulencourt : l’architecte français Jean-Manuel Rossi y a dessiné en 1991 un de nos parcours préférés : le Tour Européen s’est déjà arrêté sur ce golf aux 82 bunkers très stratégiques, très bien entretenu, parfois étroit. Tout le monde se rappellera le trou 12, un par 4 avec deux obstacles d’eau que l’on franchit grâce un petit pont qui rend hommage à Saint-Andrews.
    – Bercuit : Robert Trent Jones Senior y a laissé une trace imposante de son talent en dessinant en 1965 un parcours boisé qui respecte les belles ondulations du Brabant wallon. Bonne forme physique exigée pour admirer la diversité et l’unicité de chaque trou. Un must à inscrire dans sa virée belge.
    – La Tournette : tous les joueurs aimeront l’offre particulière de ce golf qui possède deux parcours : un « américain » dessiné par Bill Amick et un « anglais » dessiné par Martin Hawtree. A chacun son choix !
    – Millenium : dans la partie flamande autour de Bruxelles, j’ai retenu deux golfs dont ce parcours championship, certainement le plus difficile de Belgique, ouvert en 2000 comme le suggère son nom. Dur de ne pas faire prendre un bain à ses balles tant l’eau est présente !
    – Winge : autour d’un château du XVIIe siècle, mais doté d’un club house du 21e siècle, ce parcours signé Pete Townsend est une belle balade entre forêt, marécages et prairies.
    Parmi les autres parcours, citons Enghien à l’accueil performant, La Bawette au style irlandais ou le célèbre Royal Waterloo, un bijou privé signé Fred Hawtree.

hulencourt 2 (2)

  • Martin’s Golf Pass

Pour visiter cette région bruxelloise, rien de mieux que de retenir la proposition de Pass de la chaîne des Hôtels Martin’s. Parce que leurs 12 hôtels, garantis de grande qualité, gérés très professionnellement et pratiques, répondent aux besoins des golfeurs et parce que leur proposition de prix pour les green-fees est imbattables. Quant aux hôtels eux-mêmes, j’en retiendrai au moins trois : le Château du Lac à Genval où luxe, calme et volupté se déclinent avec spa et gastronomie, le Patershof à Mechelen, une ambiance magique dans cette ancienne chapelle transformé en hôtel et le Waterloo Grand pour se souvenir du 18 juin 1815 où l’avenir de l’Europe s’est joué ! A vrai dire, on ne sait plus depuis le Brexit !

millenium (5)
Infos : www.martinshotels.com

À propos de l'auteur

Roland Machenaud vit au Pays Basque où il s’est installé il y a vingt ans après une vie itinérante qui la conduit de Toulouse à Washington en passant par Heidelberg et Paris. Il a fondé et dirigé plusieurs journaux et magazines régionaux dans le sud-ouest de la France. Actuellement membre de l’association européenne des journalistes de golf IGTWA, et en partenariat avec sa femme photographe Marie, il couvre pour plusieurs grands événements internationaux.

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *