4 Idées de weekends arty en Alsace

Pour initier nos ados à l’art contemporain sans subir les soupirs d’une visite au musée, pour un shoot de culture en tribu, ou pour faire le plein d’inspiration en solo…
Itinéraire inspiré à découvrir à Strasbourg et à Mulhouse !
A Strasbourg, il suffit de suivre les lignes A et B du tramway ou de se balader dans les nombreux parcs de la ville pour faire d’étonnantes rencontres : Le chat d’Alain Séchas, l’œuvre monumentale de Barbara Kruger, la ligne indéterminée de Bernar Venet, la composition panoramique de Jean Lurçat, l’homme girafe de Stephan Balkenhol ou encore la sculpture lièvre de Bary Flanagan, parmi bien d’autres…
Mulhouse invite chaque année un artiste de renommée locale ou nationale à exposer au cœur de la ville plusieurs œuvres, dont une restera la propriété de la cité. Elle a su également confier des commandes à des artistes de rang international, comme les œuvres de Tobias Rehberger ou Daniel Buren avec ses fameuses arches le long de la ligne 2. Toutes ces réalisations se dévoilent lors d’une balade en ville.

www.strasbourg.euwww.mulhouse-art-contemporain.fr

Des lieux inspirés

3

L’eau inspire la Fondation François Schneider Depuis l’année 2000, la Fondation François Schneider contribue à rapprocher le public de l’art contemporain à travers un programme d’acquisition d’œuvres. Installé dans l’atelier des anciennes sources thermales de Wattwiller, le Centre d’Art est un lieu unique d’expression artistique sur le seul thème de l’eau. Situé au pied du Vieil Armand, sur une route chargée d’histoire qui mène également à l’ancien château du Hirtzenstein, l’ensemble dispose de plus de 2 000 m² d’exposition que l’on doit à l’architecte Daniel Villotte. Sujet commun à toutes les œuvres exposées, l’eau est le fil d’Ariane qui guide les visiteurs en les aidant à mieux comprendre le monde qui nous environne, la richesse des sensibilités qui le compose et le registre infini de l’imaginaire d’artistes de toutes origines et de toutes cultures. Lumineux et transparent comme de l’eau de roche, le Centre d’Art est un lieu propice à une pérégrination au fil des oeuvres, en intérieur et dans les jardins remplis de sculptures, de « La Cascade » de Thierry Dufourmantelle, au « Mont d’ici » de Sylvie de Meurville, en passant par « Star Fountain » de Niki de Saint-Phalle. La Fondation François Schneider a également pour objectif l’éclosion de jeunes talents en exposant les projets des artistes primés par le concours « Talents Contemporains ». C’est pour eux l’occasion de bénéficier d’une visibilité nationale et internationale. Chaque année, la dotation globale des « Talents Contemporains » s’élève à 300.000 €.

Fondation François Schneider – 27, rue de la première armée – 68700 Wattwiller T : 03 89 82 10 10 – www.fondationfrancoisschneider.org Entrée: 7 € (adulte) – 5 € (enfant de 12 à 18 ans + étudiant) – Gratuit pour les – 12 ans – Centre d’Art ouvert du mercredi au dimanche

Le MAMCS en capitale !

r27439_4_musee_arts_modernes_strasbourg

 

Le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg, appelé amicalement « MAMCS » par les Strasbourgeois, pour faire concurrence au célèbre MOMA new-yorkais, arbore son architecture originale et ses 5.000 m² de surface depuis 1998. Autant dire que ce spot est l’un des symboles de la vie urbaine alsacienne et un incontournable pour le visiteur éclairé. La présentation des collections d’art contemporain du MAMCS est fréquemment renouvelée, afin d’intégrer les plus récentes acquisitions. Le parcours est jalonné de temps forts par des œuvres comme celles de Daniel Buren, Georg Baselitz, Max Ernst, Picabia, Jean Arp, Georges Braque… et aussi Kandinsky avec le fameux triptyque « Le salon de musique ». En effet, cette œuvre symbolique et éphémère a été recréée en 1975 grâce au mécénat de l’Oréal pour l’inauguration de leur galerie, Artcurial. Après que l’Oréal se soit séparée d’Artcurial en 2000, cette pièce singulière fut cédée à la ville de Strasbourg, symbole de l’union européenne. Un geste exceptionnel pour un musée de région ! Musée d’Art Moderne et Contemporain – 1, place Hans-Jean Arp – 67000 Strasbourg – T : 03 88 23 31 31 – www.musees.strasbourg.eu Entrée : 7 € 5 Sélest’ Art, biennale d’art contemporain Créée en 1984, devenue biennale en 1993, la biennale d’art contemporain de Sélestat témoigne de la volonté d’une ville d’appréhender la création contemporaine comme un vecteur dynamique à l’écoute de son temps. Confiée à Thierry Danet, co-directeur de La Laiterie, L’Ososphère et du Festival des Artefacts à Strasbourg, la manifestation prend de nouvelles orientations, notamment un positionnement singulier intégrant les arts du numérique, un espace dédié à un café-conversatoire, la programmation de performances et des temps de rencontre. Sélest’ Art sera également recentré en un seul et même lieu que son directeur artistique a désiré habiter : l’usine Dromson, lieu industriel emblématique de la ville. A découvrir du 21 novembre au 6 décembre 2015… Service Médiation culturelle et développement des arts contemporains – T : 03 88 08 69 64 www.selestat.fr

Le Street art inspire vos nuits au Graffalgar

GRAFFALGAR_miluccia4

A l’Hôtel Graffalgar, haut-lieu du Strasbourg alternatif qui fêtera bientôt ses deux ans, l’ambiance est à la fête avec de décoiffantes nouveautés depuis ce début octobre. Indoor, découvrez 20 nouvelles chambres ambiancées par 18 artistes du cru, dont 2 chambres éphémères qui seront chaque année redécorées, et une Graffétéria de 150 m² où profiter d’un spectacle ou d’une expo, s’adonner aux jeux vidéo et bruncher. Outdoor, un espace de création artistique libre, le M.U.R, vient d’être inauguré. Retrouvez également les « traditionnelles de la maison », les 19 chambres toutes différentes, avec au choix : une cabine de bateau ultra moderne, création de l’artiste Tino qui s’est inventé son TinoTilus propice à plonger dans 20.000 rêves sous les mers ; un entrepôt métallurgique de poche où tout ce qui est or ne brille pas; un confortable faux lieu désaffecté signé Wise à coup de peintures aérosol, des chambres triples et quadruples pour les familles… Hôtel Graffalgar – 17, rue déserte – 67000 Strasbourg – T. 03 88 24 98 40 – www.graffalgar-hotel-strasbourg.fr A partir de 90 € la nuit en chambre double

La Maison Mondrian

maison-mondrian

Haute en couleurs Du côté de Mulhouse, rendez-vous le soir venu à la Maison Mondrian, une maison d’hôtes à l’architecture marquée et aux prix accessibles, nichée dans un immeuble des années 50 devenu le repaire des artistes du centre historique. Les propriétaires des lieux, Irène et Jean-Luc Naudin, y ont d’ailleurs aussi installés leurs ateliers respectifs, qu’ils font volontiers visiter en amis à leurs hôtes. Cet espace de création où se côtoient art et design, propose 5 chambres où se mêlent couleurs flashy, mobilier indus, galerie d’art aux oeuvres insolites et matières brutes (bois, acier, pierre, aluminium, textile…), rendant hommage à l’artiste éponyme. Mention spéciale aux dîners, préparés avec soin et servis dans l’épicerie au rez-de-chaussée… Maison Mondrian – 5, rue Paille – 68100 Mulhouse T: 06 07 03 83 35 www.maison-mondrian.fr A partir de 94 € la nuit en chambre double + pdj Epicerie ouverte du mardi au samedi – Table d’hôtes à 19h30 et sur réservation avant midi

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

2 Commentaires

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *