L’AVENE HOTEL: De l’Eau Thermale à l’Hébergement 4*

« l’AVENE HOTEL » de l’Eau Thermale à un Hébergement 4*

C’est au coeur du Parc Naturel du Haut Languedoc, que ce joyau architectural, lumineux, spacieux, ouvert et silencieux, a posé son nid douillet référencé 4 étoiles, attenant à la mondialement reconnue eau thermale d’Avène.
Tel un joyau scintillant dans un écrin vert : « l’Eau Thermale Avène L’ Hôtel », c’est son nom complet, offre un bel ensemble architectural qui se fond à merveille dans cet environnement où la nature domine.
Au calme, environné de forêts et de modestes monts, l’hôtel voit la rivière Orb serpenter à ses pieds, et s’ouvre sur des paysages des plus reposants, l’idéal pour des curistes ou des citadins en quête de repos.
Mais cure ne signifie à aucun moment, privations, absence de loisirs, et manque de convivialité. Ainsi, chaque journée s’articule autour des différents lieux de rencontres de l’hôtel, où la vie sociale s’organise tout naturellement.

Il faut compter une heure de route depuis Montpellier, pour rejoindre cette région du Haut Languedoc, cette haute vallée de l’Orb, située à un jet de pierre du Parc Naturel Régional des Grandes Causses.
Une région protégée donc, dans une nature préservée : pastorale, agricole, forestière surtout, et paradis des randonneurs, des vététistes, des adeptes des sports en eau douce, ou bien encore des cueilleurs de champignons en saison.
Une nature belle et limpide, mais qui ne se donne pas si facilement, terre d’orages aussi imprévisibles que passagers, terres chaudes à l’ombre bienfaitrice en plein été, et région soumise aussi aux aléas de l’hiver avec des chutes de neige plus rares mais pouvant être conséquentes.


Ainsi, dans un cirque naturel, à tout juste 1 kilomètre du village d’Avène, l’hôtel fait de courbes et de formes elliptiques, dresse une silhouette imposante, mais qui ne se dévoile qu’au dernier moment, au détour d’un virage, tant il a trouvé sa place dans le paysage. Il faut dire que sa façade de verre renvoie le bleu du ciel et les camaïeux de verts.
Avec un total de 60 chambres (faisant 30m2 chacune), dont quatre junior suites de 60m2, l’hôtel au niveau des arbres environnants offre pour chacun des terrasses. A l’intérieur, le choix des matériaux des revêtements et du mobilier fait immanquablement penser au végétal conférant une atmosphère de sérénité et d’apaisement aux hôtes clients, fussent ils curistes ou visiteurs.
Le lâcher prise est ainsi de mise à l’Avène Hôtel. Belle allégorie entre le même volontaire lâcher prise du curiste allant d’un bain à bulles à ses douches à affusion pour bénéficier des très grandes vertus thérapeutiques de l’eau d’Avène dans le traitement des maladies de peau.
Laisser entrer la lumière et faire corps avec le panorama environnant tel fut le postulat de l’architecte Roger Taillibert, adepte des formes et des courbes; offrant à l’oeil une continuité architecturale avec le centre thermal, grâce notamment à la pergola ouverte sur les montagnes, pour laquelle Pierre Fabre le patron, des laboratoires portant son nom, entre autres et de la marque Avène, n’a pas hésité à prendre le crayon lui même.

Avec une décoration minérale et végétale, l’hôtel se décline aussi autour de 4 univers : un hall de réception doublé d’un salon au mobilier contemporain et baigné de lumière par une verrière en son sommet. Viennent ensuite une salle réservée aux petits déjeuners, elle aussi doublée d’une terrasse ouverte sur jardins et verdure. Une salle de restaurant, où le chef Laurent Vallet a l’occasion d’exprimer tout son art culinaire avec les nombreux produits du terroir régional entre Mer & Montagne. Il faut dire qu’ici, dans la Haute Vallée de l’Orb, avec les produits frais des fermes environnantes en fromages, en charcuteries, et en viandes notamment, ainsi que les vignerons propriétaires récoltants, l’offre si elle n’est pas pléthorique est de qualité.


Les locavores seront satisfaits.
Enfin, un vaste bar, salon, propice à la relaxation post cure du jour et aux afters du soir, est l’autre lieu de vie de cet hôtel, sans troubler la quiétude des hôtes de l’hôtel . On notera, la présence d’une piscine extérieure et intérieure, située dans un bâtiment indépendant à quelques mètres de l’hôtel.
Pour le reste des activités, c’est dame nature qui inspire les hôtes, avec la découverte également des nombreux villages de charme de cette fabuleuse région, avec le village d’Avène qui mérite plus qu’un détour.

A bien y regarder, il a peu l’air d’un paquebot de croisière l’Avène Hôtel, un navire amarré dans le Haut Languedoc où cures et séjours hôteliers se conjuguent à merveille.

Les Bains d’arène
34260 Avène Les Bains – France
Tél. : +33 (0)4 67 23 44 45
https://www.eauthermaleavene-lhotel.com

La Petite Histoire de la Source d’AVENE :

En 1736, le cheval du Marquis de Rocozel souffre de démangeaisons et va se baigner régulièrement à la source Ste Odile qui jaillit encore aujourd’hui sous l’établissement thermal. On découvre très vite que cette eau est apaisante et anti-irritante car l’équidé est rapidement soulagé.
Dès 1743, la station thermale est achevé et des curistes viennent jusqu’ici traiter et soigner, pour ne pas dire, guérir leurs différents affections dermatologiques.
L’eau d’Avène va ensuite acquérir une renommée mondiale en 1871, car, à la suite du terrible incendie de Chicago (USA), ayant fait un grand nombre de victimes par brulures, on y expédie des milliers de litres, et ainsi, en 1874, la source est déclarée d’intérêt public par l’Académie Nationale de Médecine.
C’est en 1975 que Pierre Fabre rachète la source et en 1977 qu’elle est officiellement agrée Station Thermale en Dermatologie.

À propos de l'auteur

Richard BAYON est un Parisien émigré en Touraine, qui a vécu tantôt dans la capitale, tantôt dans la cité Tourangelle. Parfois, il dit vivre entre Seine et Loire, mais c’est bel et bien au bord du fleuve classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité (‘World Heritage’ en anglais) qu’il vit, et même très exactement à 150m de l’indomptable Loire. Atteint d’une maladie incurable appelée ‘la bougeotte’ ou ‘la voyagite aigue’, il totalise 107 nations, pays et autres terres éloignées au compteur. Des pays, où il a séjourné de quelques heures à plusieurs mois, dont certains états où il a eu l’occasion d’y passer et repasser plus de 40 fois. Affublé par un confrère Grand Reporter du joli sobriquet de ‘Morpion de Carlingue’ parce que passionné d’aviation commerciale, et de transport aérien en général, il prétend avoir pris l’avion près de deux mille fois sur les cinq continents mais s’impatiente d’avoir encore tant de choses à voir. Sur sa réussite, l’homme est très critique, mais aussi réaliste : ‘je ne sais pas, ou n’ai pas fait un milliard de choses, que tout un chacun sait, connaît, ou a fait ; mais j’ai fait, vu et rencontré un milliard de choses que beaucoup ne verront sans doute jamais. Au chapitre des prétentions, il en affiche deux sans vergogne : avoir un sens de l’orientation, donc de la géographie du monde, hors du commun, vraiment hors du commun (il prétend aller plus vite que n’importe quel GPS : ndlr) et parle sept langues quasi couramment et peut se faire comprendre dans cinq autres. Question destinations ou pays préférés, sept paysages lui viennent de suite à l’esprit : le Vert de l’Ouest Irlandais, les Fjords Norvégiens, le Bleu et Blanc des îles Grecques, les Cirques de la Réunion, les Dunes de Sable du Ténéré, les Icebergs du Groenland, et les Rues pleines de vie de Bangkok en Thaïlande. Ainsi de toutes ses pérégrinations : il sait que cinq choses le fascinent plus que tout: l’Immensité des Déserts, l’Inaccessible des Volcans, l’Intensité des Glaciers et des Icebergs, le‘Haka’ des All Blacks et la Force Tranquille des Eléphants. De Queenstown en Nouvelle Zélande jusqu’à Illulissat au Groenland et de Johannesburg à Bangkok, il a roulé sa bosse, lui prétend surtout qu’il a ouvert ses yeux, et que ses voyages, tous ses voyages c’est son université permanente. http://www.infotravel.fr/voyages-insolites/compagnie-volotea-deploie-ailes/

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *