Estancia Las Viboras, au pays des gauchos

 

Pays : Argentine
Province : Province de Buenos Aires
Ville : Buenos Aires

Estancia Las Viboras. 230 km de Buenos Aires, et au cœur d’une réserve naturelle, une élégante maison de maître à colonnades composée d’une aile du 19e siècle et l’autre de la moitié du 20e sans que cela nuise à l’ensemble.

Bonne nuit

8 chambres à la personnalité bien affirmée, parfois dotées de cheminée : coiffeuse délicate, grande armoire de bois sombre et vastes salles de bains carrelées – certaines avec fenêtre – donnent l’impression d’être reçu chez des amis. Produits d’accueil généreux, serviettes et drap de bains moelleux, literie confortable et vue sur le parc renforce la sensation de bien-être.

A table

La salle à la manger, avec son coin cheminée pour un apéritif chaleureux,ouvre, par une grande baie vitrée, sur le parc bordée d’une forêt. Petit déjeuner avec pain frais, jus de fruit, confitures maison, et service à l’assiette pour le dîner. La cuisine, fait maison, est typiquement locale, copieuse et fine à la fois. Les viandes, le miel et le lait sont bios et proviennent de l’estancia. Menu végétarien possible.

Pour un verre

Autour de la cheminée du salon, sous les photos de toute la famille, une opulente desserte dévoile d’excellentes bouteilles.

Et encore

A cheval ! On peut suivre le travail des gauchos au quotidien ou préférer une cavalcade dans la campagne – 10 000 hectares pour gambader ! -pour croiser cerfs, sangliers et observer plus d’une cinquantaine d’oiseaux. Canoë kayack, promenades en carrosse, piscine d’eau salée (en été) et salle de billard.

C’est cheap

On réservera la promenade en carrosse aux enfants ou aux amoureux de kitsch.

C’est chic

L’immersion totale dans le monde gaucho et la simplicité chaleureuse de Guiga, la propriétaire francophone.

Site officiel de L’Estancia Las Viboras

1

À propos de l'auteur

Après avoir grandi dans un hôtel parisien, traîné ses bottes entre une école de langues et la pampa argentine, Pascale est tombée par hasard dans le journalisme de tourisme. Formée par un vieux briscard au Figaro, elle a tout de suite choisi la voie de l’indépendance, voyageant pour les rubriques « tourisme » de supports aussi divers que « Le Nouvel Economiste », « Série Limitée », « Le Parisien », « L’Express », « Paris Absolument », « A nous Paris » ou « Libération »… Elle accomplit régulièrement des reportages sous toutes les latitudes pour le magazine pro « Tour Hebdo ». Elle est notamment et notablement spécialiste de la République dominicaine et de l’Argentine. Elle surveille également les nouvelles tendances de l’hôtellerie pour les magazines plus ciblés « Hôtel Restau Hebdo » et « HTR Mag ». En outre, Pascale a publié plusieurs guides pour « Le Figaro » et les Editions Mondéos. Elle est spécialiste du polar dont la dévoration en série lui a valu le surnom d’Animal Lecteur. Pascale est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT).

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *