Lufthansa prend possession du premier Airbus A320neo

Lufthansa a officiellement pris possession du premier Airbus A320neo ce mercredi  20 janvier 2016.

 

Un appareil plus silencieux et performant avec des nuisances sonores réduites de moitié et une baisse de 15% de la consommation de carburant et des émissions de CO2 – Munich et Hambourg seront les premières destinations desservies par l’appareil – Nouvel aménagement des cabines permettant un usage optimisé de l’espace et pouvant accueillir jusqu’à 180 sièges.

A320_DLH_with__Sharklet

Carsten Spohr – Président-directeur général de Deutsche Lufthansa AG -, Fabrice Brégier – Président-directeur général d’Airbus -, David Hess – Président de Pratt & Whitney et Robert Leduc – vice-président exécutif et directeur clientèle de la branche aérospatiale d’United Technologies – se sont spécialement déplacés à l’aéroport de Hambourg-Finkenwerder à l’occasion de la livraison de l’appareil. Pour Lufthansa, le déploiement de l’Airbus A320neo est une nouvelle étape décisive dans la mise en place d’une « flotte trois litres » (par passager et pour 100 kilomètres parcourus) et la réduction significative des nuisances sonores de ses avions.

 

« Aujourd’hui, nous sommes extrêmement honorés d’être la première compagnie aérienne à prendre possession de l’Airbus A320neo dans le monde. Grâce aux technologies de pointe mises au point en place par Airbus et Pratt & Whitney, l’A320neo est à ce jour l’appareil le plus silencieux et le plus performant de sa catégorie, sur les courtes et moyennes distances. Avec une consommation de carburant plus faible, l’A320neo émet moins de CO2, réduisant ainsi considérablement son empreinte carbone. La nouvelle technologie motrice permet également à l’appareil d’être plus silencieux » a déclaré Carsten Spohr, président du conseil d’administration et Président-directeur général de Deutsche Lufthansa AG. « Une fois encore, nous confirmons notre position de groupe aéronautique pionnier pour le développement et le lancement d’innovations technologiques. Rien qu’en 2016, le groupe Lufthansa va prendre possession de 52 nouveaux appareils pour l’ensemble de ses compagnies aériennes » a-t-il ajouté.

 

L’Airbus A320neo se distingue par ses nouveaux moteurs et son système aérodynamique amélioré. En effet, l’acronyme « neo » accolé au nom du nouvel avion signifie « new engine option ». L’appareil consomme 15% de carburant en moins par rapport aux modèles similaires actuels. Ses performances en termes de réduction des nuisances sonores sont, elles aussi, impressionnantes : avec un niveau maximal de 85 décibels relevé au décollage, l’A320neo voit ses nuisances divisées par deux par rapport à celles d’un A320 classique. Selon les critères d’homologation, ses émissions sonores cumulées sont inférieures d’environ 29,8 dB au seuil fixé par l’OACI, ce qui constitue une avancée considérable en termes de réduction du bruit et des émissions  par rapport à la flotte actuellement en circulation.

 

Cette prouesse a pu être réalisée grâce à la nouvelle technologie motrice. Les moteurs PW1100G sont dotés de turboréacteurs favorisant la réduction des nuisances sonores et de la consommation de carburant via une modification de la force motrice. 60 appareils « neo » équipés de moteurs PW1100G seront livrés au groupe Lufthansa.

 

Outre la nouvelle technologie motrice, les avions A320neo et A321neo disposeront à la livraison de générateurs de vortex diminuant l’impact sonore. Aux extrémités, les ailes des appareils seront équipées des derniers systèmes mis au point. Les « winglets » de 2,4 mètres de long réduiront aussi la consommation de carburant en raison des avantages aérodynamiques qu’elles procurent.

 

Le premier Airbus A320neo de Lufthansa, enregistré sous le code D-AINA (MSN 6801), devrait être transféré vers sa base de Francfort dans le courant de la semaine avant d’effectuer son premier vol commercial à destination de Hambourg le 24 janvier. En plus d’Hambourg, l’A320neo sera exploité sur les vols à destination de Munich.

 

L’Airbus A320neo pourra accueillir 180 passagers en Business Class et Economy Class. En cabine, les cuisines et toilettes situées à l’avant et à l’arrière de l’appareil ont été réaménagées afin d’optimiser l’usage de l’espace disponible. Les passagers de Business Class disposent ainsi de plus de place pour les jambes au niveau des rangées avant tandis que deux rangées supplémentaires de 12 sièges ont pu être ajoutées en Economy Class.

 

Le groupe Lufthansa a commandé 116 appareils « neo », dont 45 avions A321neo, une version plus spacieuse de l’A320neo. Ces nouveaux avions sont destinés aux flottes de Lufthansa et Swiss. Selon les prix catalogue, cette commande représente un investissement de 13,3 milliards de dollars. D’ici fin 2016, Lufthansa devrait avoir réceptionné cinq appareils A320neo qui seront également exploités à l’aéroport de Francfort. La flotte du groupe Lufthansa connaît actuellement un renouvellement complet. À date, les commandes du groupe portent sur 251 nouveaux avions pour un montant catalogue total de 30 milliards d’euros. Leur  livraison est fixée à 2025 au plus tard.

 

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *