OENOTOURISME AUDE : VINGT sur VINS

OENOTOURISME AUDE : VINGT sur VINS

 

C’est un département français à la situation géographique et climatologique à nul autre pareil, un pays entre massifs montagneux, et mer Méditerranée et où au beau milieu coule un fleuve baptisé l’Aude.
Un département soumis à plusieurs influences climatiques, bien nettes, bien caractéristiques, bien ordonnées, et qui pourtant s’entrelacent, selon leur désir, et ont ainsi façonné les terroirs entretenus par les hommes depuis plusieurs dizaines de génération.Dame nature y a été si généreuse que l’on a longtemps parlé de cette région, en matière de viticulture comme d’une zone où l’on privilégiait la quantité à la qualité.
Une région viticole où l’on faisait pisser la vigne autrefois, entendez par là, où les rendements étaient abondants, au détriment de la qualité.
Mais ça, c’était avant, avant une prise de conscience collective et une exigence des consommateurs, adeptes de beaux vins, aussi bons, que les paysages dont ils sont issus, sont beaux, voire grandioses.
Ce Département de l’Aude, appartenant aujourd’hui à la région Occitanie, c’est aussi le Languedoc Roussillon d’hier, une région qui depuis les années 80 a entièrement revue sa copie et suscite autant d’intérêt dans les verres des oenophiles, que les photographes en ont derrière leur objectif.

Une Californie à la Française vous diront les uns, des paysages de Toscane vous diront d’autres, avec des touches de maquis ici où là, digne de ravir un Cézanne, et une vallée de pays de Cocagne au beau milieu, à savoir : l’Aude.
Sans oublier un littoral Méditerranéen touristique et pourtant encore très préservé.
Avec la Montagne Noire sur son flanc Nord, verte et bien irriguée, sa vallée de l’Aude qui tutoie le Canal du Midi sur plusieurs kilomètres au centre, sa Montagne de l’Alaric, intime et de faible altitude au sud, et son Massif des Corbières plus à l’Est, un rien sauvage et en partie sur le Parc Naturel de la Narbonnaise en Méditerranée, l’Aude jouit d’une tradition viticole qui remonte au XVIIème Siècle, mais la vigne est apparue et cultivée ici depuis 2000 ans.
Près d’une trentaine de cépages cultivés et bichonnés de Carcassonne à Béziers au coeur du Languedoc, le long du Canal du Midi et sur ses flancs nord et sud.

INFOTRAVEL.FR
Une région qui draine un nombre incalculable de touristes, attirés par une perle historique : la Cité de Carcassonne.
La Cité de Dame Carcass selon la mi légende, mi histoire vraie, est un ensemble médiéval, irrigué par une vingtaine de ruelles et de rues, ceinte d’une double rangée de remparts, ponctués ici où là par une vingtaine de tours et tourelles. Entièrement piétonne, très fréquentée par les touristes de toutes nationalités, Carcassonne, jouit d’un climat ensoleillé exceptionnel.
Une cité qui surplombe la vallée de l’Aude, au panorama exceptionnel et qui est un lieu de rassemblement festif. On comptabilise autant de restaurants aux terrasse proverbiales que de boutiques de souvenirs et d’autres vendant les produits gastronomiques régionaux.
Victime consentante de son succès, il est parfois très difficile d’y circuler, et les autochtones Audois l’évitent en haute saison.
On notera une forte présence Espagnole, la frontière est à moins de 200km, mais aussi d’Anglais qui y viennent par la voie des airs et se posent sur l’aéroport de Carcassonne, devenu un des champions du trafic low cost. Les Russophones semblent aussi apprécier ce bijou d’Occitanie.

INFOTRAVEL.FR
L’autre joyau tout proche, situé à un jet de pierre de la Cité de Carcassonne, c’est le bien nommé canal du Midi.
Construit au XVIIème siècle par Pierre Paul Riquet, son concepteur, ce canal remonte jusqu’à Toulouse et prolongé par le Canal de Garonne, il relie ainsi l’Océan Atlantique à la Mer Méditerranée.
Ses travaux ont duré quinze ans, pour un chef d’oeuvre de génie civi,l qui fait de 2m de profondeur, pour une largeur variant de 16 à 20m à sa surface, et permettant un dénivelé de 132m pour chaque embarcation grâce à un savant jeu d’écluses.
Le Canal du Midi est connu pour ses platanes centenaires qui le bordent de part et d’autre, même si sur certaines sections, des arbres malades ont du être abattus, lui redonnant malgré lui, un nouveau look et permettant aux mariniers d’eau douce d’avoir des vues sur maints édifices historiques visibles depuis le canal.

INFOTRAVEL.FR
Ce Canal du Midi est inscrit à l’inventaire des sites patrimoniaux répertoriés par L’UNESCO. Un site classé donc.
Et partout des vignobles, des panoramas pour lesquels les viticulteurs sont devenus les architectes des paysages. Des vignes qui abritent une trentaine de cépages aux noms tous plus évocateurs de subtiles flaveurs et senteurs.
Des noms de cépages dans ce Midi viticole qui résonnent familièrement aux oreilles des oenophiles, des sommeliers, des cavistes et autres grands dégustateurs et amateurs de vins devant l’éternel.
Ainsi, de l’Albarino au Malbec, en passant par le Viognier et le Vermentino et de la Syrah au Chardonnay, l’homme a dompté les cépages depuis près de quatre siècles, jouant avec les saisons, les terroirs, les sols et les climats.
Dans l’Aude viticole, on peut simultanément être sous influence Océanique au Nord Ouest, Méditerranéenne proche de la Grande Bleue au Sud Est, sous influence plus montagnarde sur les massifs et un rien continentale sur les plateaux avec des hivers glacés et des étés secs et brulants.
Magie des endroits, des micro climats, magie de la nature et de la topographie des lieux, avec ce qu’il faut de cette main de l’homme, cette touche nécessaire où un vin devient grand quand 50% vient de la nature et 50% vient de l’homme qui sait être patient et respectueux.

INFOTRAVEL.FR

Ecouter la Nature, comme dans les Corbières, où les cigales cohabitent avec un nombre impressionnant de sangliers et autres gibiers entre vallons, garrigues et maquis. Comme au Château Haut Gléon, un cru des Corbières où chambres d’hôtes et gîtes sont au beau milieu d’un paradis terrestre.
Un havre de paix où la vigne donne le meilleur d’elle même sur des sols parfois difficiles, où l’eau peut manquer, ou bien tout envahir après un orage. Et à une demi heure de voiture, le littoral Audois qui s’étire et s’étale depuis le Grau de Vendres jusqu’à Port Leucate entre mer et Etangs. Le paradis des coquillages et crustacés et de la pêche au lamparo où les cépages blancs de l’Aude et autres Rosés sont le meilleur accord mets et vins qui soit. Comme à Gruissan à la Cambuse du Saunier, où la renaissance des marais salants est le meilleur trait d’union entre terre et Mer.

L’Aude, Terre de Vins et de Paysages, a franchi les siècles sans jamais renier ses racines, mettant à profit son expertise, tant touristique que viti-vini, au service de ses visiteurs, venus des quatre coins de la planète, obtenant ainsi la note de Vingt sur Vins.

INFOTRAVEL.FR

(C) Richard BAYON.

DOMAINE de GAYDA :

INFOTRAVEL.FR
Au Sud Ouest de Carcassonne, on trouve une allée bordée de cyprès ouvrant sur le Domaine Gayda, entièrement crée il ya quinze ans par trois copains : Tim Ford, Vincent Chansault et Anthony Record. Un domaine de 12 ha aujourd’hui, bien intégré à un paysage aux airs de Toscane et pourtant on est bien dans l’Aude sur l’AOP (Appellation d’Origine Protégée) Malepère. Cet ancien relais de diligence avec un vieux mas du XVIIIème siècle et qui abrite 4 gîtes aménagés voit passer 10 000 personnes par an. Le domaine viticole est animé d’un brillant restaurant de Cuisine d’Inspiration Italienne, des recettes qui se marient à merveille avec les 21 cuvées proposées dans les trois couleurs et disponibles à l’achat, à emporter dans la grande boutique adjacente. Depuis ces débuts en 2003, le domaine a acquis des vignes dans le Minervois et aussi dans le Roussillon et règne donc sur un Océan de vignes de 36 hectares au total. Conscients de l’expression de leurs 3 terroirs bien distincts, nos trois mousquetaires conduisent leurs vignes en bio et biodynamie, sans ainsi jamais maltraiter leurs vignobles.
De chez eux, au Domaine Gayda, la vue est proverbiale sur la campagne environnante, avec en toile de fond, par temps clair, le piémont Pyrénéen et les Pyrénées en personne.
Enfin une anecdote les concernant : autrefois, les aviateurs de l’Aéropostale qui survolaient les vignes de ce village sur l’axe Toulouse Barcelone juste après la première guerre mondiale se repéraient grace un arbre hors norme baptisé l’arbre de Moscou. Foudroyé par un orage cet arbre n’existe plus mais le nom cadastral Chemin de Moscou est toujours actuel d’où la cuvée phare du domaine faite Syrah et baptisée donc « Chemin de Moscou »; Ce qui ne s’invente pas une année de Coupe du Monde de football en Russie avec l’issue que l’on connaît tous.
http://www.gaydavineyards.com

CHATEAU de PENNAUTIER :

INFOTRAVEL.FR
À un jet de pierre de Carcassonne, se trouve le village de Pennautier, un beau village et son château construit en 1620 par Bernard Reich de Pennautier, trésorier des Etats du Languedoc. Un château qui a accueilli le Roi Louis XIII lors d’un de ses voyages et qui a fait don de sa chambre à coucher au maitre des lieux ainsi que de certains de ses objets de voyage. Un Château qui s’agrandira au fil des ans en faisant appel aux meilleurs spécialistes de l’époque, avec l’architecte de Versailles : le Vau, et pour les jardins à la Française, les dessins de le Nôtre que l’on ne présente plus.
Ainsi avec une Orangerie sur une aile et une Salle de bal sur l’autre, le château de Pennautier aligne une façade imposante. Des pièces se succédant en enfilade à la Française, caractéristique des palais de l’Epoque (XVIIème Siècle). Ce château accueille aujourd’hui des événements privés tels des séminaires d’entreprises ou bien accueille des hôtes de marque. Miren de Lorgeril épouse du maître des lieux porte la double casquette de Présidente du CIVL (Comité Interprofessionnel des Vins du Languedoc) seule femme en France à la tête d’un tel organisme. Elle est aussi PDG du Groupe Lorgeril qui possède 6 domaines viticoles sur 9 appellations (AOP). Il convient dans ce même village de visiter et déguster les vins de la Maison lorgeril tout en dînant à l’Auberge attenante experte en accord mets & Vins.

Un grand vignoble

VIGNOBLES FONCALIEU :


Au Coeur du Languedoc, et tout au long du Canal du Midi, et de Carcassonne à Béziers, cette Coopérative vient de fêter son demi siècle d’expertise (1967) en conduite de la vigne et élaboration de divins flacons.
Avec 4000 hectares de vignes produisant 4 IGP (Indication Géographique Protégée) et 4 AOP (Appellation d’Origine Protégée), les Vignobles Foncalieu vinifient 23 cépages et produisent une gamme de 60 références dans leur collection Signatures.
Avec 50% de leurs vins élaborés en rosé et blancs, cette coopérative de grand renom a opté pour une viticulture durable. Avec une bonne connaissance du terroir, on devrait dire des terroirs, une sélection des parcelles, et une bonne maîtrise de l’élevage et de l’assemblage, les Vignobles Foncalieu produisent des vins où la fraîcheur et la minéralité sont les piliers de leur production. Ajoutons qu’ au Chateau Haut Gléon, leur écrin de nature est aussi le lieu où s’élabore un vin rouge, joyau de l’AOP Corbières, fait de Syrah, Grenache et Carignan.
Le tableau ne saurait être complet sans parler du Comptoir de la Cité, une maison classée au pied des remparts de la Cité de Carcassonne, lieu de vente, de dégustation animées en petits groupes et lieu d’accueils de soirées Accords Mets & Vins.
Motivés par cette démarche de qualité et d’excellence, les oenologues maison ont signé avec le savoir faire de leurs vignerons en amont, une collection intitulée « Atelier Prestige de Foncalieu » avec des noms biens muris : « Les Illustres, Le Lien, La Lumière et enfin l’Apogée.
A chaque instant, ils savent porter une attention du détail qui fait toute la différence. Ce souci du détail et de la perfection, les a classé dans les 50 marques de vins reconnues de par le Monde.

Home


http://www.hautgleon.com

À propos de l'auteur

Richard BAYON est un Parisien émigré en Touraine, qui a vécu tantôt dans la capitale, tantôt dans la cité Tourangelle. Parfois, il dit vivre entre Seine et Loire, mais c’est bel et bien au bord du fleuve classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité (‘World Heritage’ en anglais) qu’il vit, et même très exactement à 150m de l’indomptable Loire. Atteint d’une maladie incurable appelée ‘la bougeotte’ ou ‘la voyagite aigue’, il totalise 107 nations, pays et autres terres éloignées au compteur. Des pays, où il a séjourné de quelques heures à plusieurs mois, dont certains états où il a eu l’occasion d’y passer et repasser plus de 40 fois. Affublé par un confrère Grand Reporter du joli sobriquet de ‘Morpion de Carlingue’ parce que passionné d’aviation commerciale, et de transport aérien en général, il prétend avoir pris l’avion près de deux mille fois sur les cinq continents mais s’impatiente d’avoir encore tant de choses à voir. Sur sa réussite, l’homme est très critique, mais aussi réaliste : ‘je ne sais pas, ou n’ai pas fait un milliard de choses, que tout un chacun sait, connaît, ou a fait ; mais j’ai fait, vu et rencontré un milliard de choses que beaucoup ne verront sans doute jamais. Au chapitre des prétentions, il en affiche deux sans vergogne : avoir un sens de l’orientation, donc de la géographie du monde, hors du commun, vraiment hors du commun (il prétend aller plus vite que n’importe quel GPS : ndlr) et parle sept langues quasi couramment et peut se faire comprendre dans cinq autres. Question destinations ou pays préférés, sept paysages lui viennent de suite à l’esprit : le Vert de l’Ouest Irlandais, les Fjords Norvégiens, le Bleu et Blanc des îles Grecques, les Cirques de la Réunion, les Dunes de Sable du Ténéré, les Icebergs du Groenland, et les Rues pleines de vie de Bangkok en Thaïlande. Ainsi de toutes ses pérégrinations : il sait que cinq choses le fascinent plus que tout: l’Immensité des Déserts, l’Inaccessible des Volcans, l’Intensité des Glaciers et des Icebergs, le‘Haka’ des All Blacks et la Force Tranquille des Eléphants. De Queenstown en Nouvelle Zélande jusqu’à Illulissat au Groenland et de Johannesburg à Bangkok, il a roulé sa bosse, lui prétend surtout qu’il a ouvert ses yeux, et que ses voyages, tous ses voyages c’est son université permanente. http://www.infotravel.fr/voyages-insolites/compagnie-volotea-deploie-ailes/

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *