L’Institut suédois à Paris entièrement renouvelé

L’Hôtel de Marle à Paris abrite l’Institut suédois, ce centre culturel dévoile une grande collection permanente ainsi que des expositions temporaires.

L’État suédois possède cet hôtel du 16è siècle depuis 1965 et y a installé son Institut en 1971. Jamais le lieu n’avait connu de rénovation à cette échelle, la cour pavé a été entièrement remise à niveau, l’entrée est toute nouvelle et des accès pour les personnes à mobilité réduite ont été mis en place. De nombreux espaces ont été repensés et le Café suédois a également subi une rénovation complète. Tout cela constitue la première étape de la réinvention de ce cadre exceptionnel, qui se poursuivra tout au long des trois années à venir, dévoilant peu à peu le nouveau visage de l’Institut suédois.
De nouveaux formats de rencontre et d’échanges sont également développés. Des « afterworks » et « inspirational talks » sont déjà proposés pour inviter le public à échanger avec les intervenants sur des thèmes de sociétés dans un cadre décontracté.

C’est à TAF Arkitektkontor qu’a été confiée la mission de repenser l’aménagement des différents espaces.

Ce studio basé à Stockholm a été fondé en 2002 par Gabriella Gustafsson et Mattias Ståhlbom, designers parmi les plus reconnus par leurs pairs. En 2017, ils ont reçu plusieurs prix et titres prestigieux dont celui de «Meuble extérieur de l’année» par Elle Décoration Suède ainsi que de «Designer de l’année» par Form Magazine et la fondation Bruno Mathsson, grande icône du design suédois.

Les façades, les toitures, l’escalier d’honneur sont inscrites à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1961.

Le comble demi-circulaire avec contre-courbe au faîtage, dit « à la Philibert Délorme » a été refait à l’identique et replacé. Cette charpente formée d’éléments en demi-cercle assemblés par des clavettes de bois représente sans aucun doute un des plus précieux exemples de charpente légère du milieu du 16° siècle, et sans doute unique à Paris.
Toutes les nouvelles couvertures ont été exécutées en ardoises épaisses. Sur cour, deux petites ailes en retour sont actuellement couvertes de cette façon. Sur jardin, les deux petits pavillons en avant corps présentaient au rez-de-chaussée deux arcades à l’intérieur desquelles avaient été construites deux fenêtres rectangulaires. L’arc a été rétabli, les sondages ont permis de découvrir des allèges avec balustres en pierre qui ont été restaurés. Certaines croisées possédant encore des petits bois, ceux-ci ont servi de modèle pour les rétablir à toutes les ouvertures. De nouvelles lucarnes en bois ont été construites côté jardin, d’autres ont dû être refaites côté cour. Les façades enduites sont refaites au mortier de chaux.

L’exposition permanente fait également peau neuve.

La collection d’art de l’Institut suédois, qui retrace les échanges artistiques entre la Suède et la France depuis le 17° siècle, bénéficie d’un nouvel accrochage. Nationalmuseum de Stockholm propose une présentation plus approfondie avec des textes détaillés sur chaque oeuvre, retraçant son origine, son créateur ou sa créatrice ainsi que parfois, des anecdotes et détails insolites.
La collection d’art a été créée par Gunnar W Lundberg, il en a fait don à l’Etat suédois au moment de l’ouverture de l’Institut suédois à Paris en 1971. Nationalmuseum est aujourd’hui responsable de la collection.
L’occasion également de découvrir de remarquables plafonds peints à la française qui viennent d’être rénovés.

Le Café suédois révèle aussi un nouveau visage.

Mené par la même équipe qui travaille actuellement sur le nouveau restaurant-café du Nationalmuseum à Stockholm, qui rouvrira à l’automne 2018, l’aménagement du Café suédois est conçu tel un avant-goût de son futur grand frère stockholmois. Après le succès du projet A New Layer, alliant tradition de laquage taïwanaise à une approche esthétique contemporaine, le designer Matti Klenell, le studio TAF Arkitektkontor, la graphiste Stina Löfgren et la céramiste Carina Seth Andersson se sont réunis pour appliquer ici la formule aux traditions suédoises.
La gérante du Café suédois, Anna Nordenmark, continue de privilégier les produits bio locaux et le fait maison tout en ajoutant quelques nouveautés au menu.

Informations pratiques :

Institut suédois
11 rue Payenne
75003 Paris

Mardi – jeudi / 14:00 – 20:00
Vendredi – dimanche / 12:00 – 18:00
Fermé le lundi
Le Café suédois ouvre dès 12h du mardi au dimanche

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *