L’île des Embiez, la nature à l’état pur…

L’île des Embiez, la nature à l’état pur et la protection de la Méditerranée 50 ans de lutte et de recherche pour préserver l’environnement.


Face au petit port de Brusc, à Six-Fours-les-Plages, l’Ile des Embiez est une véritable oasis de verdure, nourrie de grands espaces, idéale pour les inconditionnels de vacances « nature » et authentiques : 95 hectares de criques, vignes, pinèdes, garrigue, jardins et calanques… Et un ensoleillement quasi annuel !
Ici, Paul Ricard a réussi le pari de bâtir une île dédiée au tourisme familial dans le respect de la nature.

Grand défenseur de la nature et de la mer

Avant-gardiste en matière d’écologie, Paul Ricard a fait de ce paradis un fleuron de la protection de la faune et de la flore. Notamment des espèces marines, avec la création de l’Institut océanographique Paul Ricard fondé en 1966 avec l’aide d’Alain Bombard, qui dispose d’un centre de recherche et d’une équipe scientifique permanente sur l’île. Son aquarium et son musée, dans le Fort Saint Pierre, accueillent et sensibilisent le public tout au long de l’année.

La circulation automobile est quasi interdite et les véhicules de service fonctionnent à l’énergie électrique. Les visiteurs se déplacent à bicyclette ou à pied.

Pas de matelas ni de plages aménagées : la nature a tous les droits pour le bonheur de tous avec pas moins de 7 plages aux reliefs et lumières différents.

Depuis 13 ans, une journée « île propre » est consacrée au nettoyage du littoral, des sentiers, des salins et du port ; pour participer à la préservation de cette étendue de terre et sa beauté naturelle.

Un Port qui répond parfaitement aux recommandations environnementales

Embiez port

Ouvert toute l’année, le port Saint-Pierre de l’île des Embiez abrite 750 bateaux, voiliers ou à moteur, de 5 à 45 mètres. Il est très prisé des plaisanciers.
Labellisé « Pavillon bleu » et certifié « Port Propre » & ISO 14001, il œuvre au quotidien pour rendre l’environnement portuaire et maritime des plus qualitatifs avec un poste de récupération des eaux grises et noires, des aires d’avitaillement et de carénages adaptées aux dernières normes environnementales…
Des douches et sanitaires luxueux ont également été construits en trois points différents du port, avec raccordement des eaux usées au continent, afin de limiter le plus possible les rejets éventuels provenant des bateaux, dans un but de préservation de la faune et de la flore. De plus, ses eaux sont analysées toutes les semaines en saison.
Il a été élu 1er port d’escale de Méditerranée par la revue « Voile Magazine » en mars 2016.
Le port abrite un yacht club dynamique qui organise tout au long de l’année des animations, des formations et des régates (régate de printemps, Embiez’s Cup, duo trophée Embiez, défi d’automne…) pour la plus grande joie des plaisanciers.
Autant d’efforts et d’atouts qui contribuent aujourd’hui à la renommée du port des Embiez.

L’Institut océanographique Paul Ricard fête ses 50 ans : Un Océan en bonne santé, c’est un climat protégé !

L’Institut océanographique Paul Ricard poursuit depuis maintenant 50 ans ses actions de sensibilisation et d’éducation auprès des enfants et des adultes grâce à son aquarium, peuplé d’une centaine d’espèces animales et végétales méditerranéennes, et à son musée également dédié à la Méditerranée : écologie et biologie des écosystèmes marins, des espèces protégées, et archéologie autour de l’archipel des Embiez. Les recherches de l’Institut océanographique Paul Ricard portent sur les enjeux environnementaux propres à la Méditerranée : espèces menacées et protégées (hippocampe, grande nacre, mérou brun), études et préservation des ressources vivantes comme l’oursin, biodiversité et suivis écologiques sur le littoral provençal.

· Exposition « Hippocampe » du 9/07 au 20/08

Création originale du réseau du CPIE Bassin de Thau, elle valorise les données récoltées depuis 10 ans sur l’Hippocampe.
Ludique & Insolite : Une boîte bleue de 90m2 vous invite à vous immerger dans le monde mystérieux de l’hippocampe.

· Exposition « Plongée au cœur de la Méditerranée »

Cette exposition, richement illustrée, est consacrée aux recherches menées en Méditerranée par l’IOPR, en partenariat avec d’autres organismes, ayant pour but de comprendre le fonctionnement de ses écosystèmes. Elle se décline en 15 panneaux consacrés à une facette de la beauté, l’étude, la gestion et la préservation des écosystèmes marins et de l’action de l’IOPR : éclairer, comprendre, protéger, modéliser, admirer…

« En créant l’Institut océanographique Paul Ricard, mon grand-père avait compris bien avant l’heure que la Méditerranée était en danger, qu’il fallait agir pour la connaitre et la protéger », dit l’une de ses petites filles.

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *