Un Hôtel sans nuage dans le Nouveau Strasbourg.

Strasbourg. Après Nantes, Grenoble, Lyon, Cannes, Rueil Malmaison, Bayonne et Paris, la jeune et entreprenante chaîne hôtelière Okko Hôtels, a ouvert, son huitième établissement cet Automne.

 

Un nouvel hôtel dans la ville Européenne de Strasbourg, et dans, ce que certains, surnomment aussi parfois le Nouveau Strasbourg. Une réalisation ambitieuse pour cette jeune chaîne hôtelière crée sur le papier en 2009 et qui a ouvert son premier hôtel en 2014.

Une progression fulgurante pour une jeune marque avec huit établissements ouverts en tout juste trois ans.

 

Avec 120 chambres réparties sur sept étages, ce dernier né de la chaîne OKKO à Strasbourg, est au cœur d’un quartier qui mérite plus que le détour. Construit sur une ancienne friche portuaire, appelée presqu’île Malraux, il est au diapason des extensions de l’Euro-Métropole. Tout proche de la médiathèque André Malraux, voisin de la Cité de la Danse et de la Musique, situé à un jet de pierre du méga centre commercial Rivétoile et du complexe cinématographique UGC Ciné Cité. L’Okko hôtel de Strasbourg complète une ville dans la ville, une cité dans la métropole. Le quartier, en cours d’achèvement possède en plus quelques autres atouts supplémentaires non négligeables. Desservi par une ligne de tramway marquant l’arrêt juste devant l’entrée de l’hôtel, il est donc relié au cœur de ville en moins de 15mn. Ajoutez 5, à 10 mn et vous rejoignez le Strasbourg historique et touristique à pied, en empruntant nombre d’artères piétonnes. Enfin on peut presque voir le Rhin et l’Allemagne depuis l’hôtel tant la frontière est proche, 9mn en voiture et trois fois plus à pied.

 

 

Oui, l’Okko hôtel combine plusieurs atouts de par sa situation Strasbourgeoise. Pas trop exposé au bruit et pas si loin du centre historique, avec un silence nocturne, testé et prouvé sur place.

Aussi, choisir de séjourner à l’Okko hôtel, plutôt qu’à d’autres adresses, c’est épouser une philosophie maison, déjà bien admise dans ses précédents établissements.

En effet dans cette chaîne, l’esprit Okko se comprend par la distribution des lieux, et la définition des espaces. Si l’on voulait résumer, on pourrait dire : les étages abritent les chambres, véritables cocons intimes, au confort dernier cri, et à l’équipement proverbial, avec un design des plus soignés qui soit.

Et en ce qui concerne l’étage de la réception, c’est le lieu de vie, de rencontres, de travail, de rendez vous professionnels ou privés.

Cet espace est baptisé le Club, vaste salon, haut de plafond, aux volumes conséquents qui se divise en trois univers distincts et à la fois contigus.

 

Ainsi, on distingue une salle à manger offrant du snacking en accès libre à tout heure, avec son vaste choix de boissons. Le soir venu, c’est le lieu de l’Apértivo, avec une première boisson alcoolisée offerte, privilégiant les producteurs de vins régionaux et les brasseries locales, comme c’est le cas à Strasbourg. Précisons qu’à l’heure de l’Apéritivo, le snacking est copieux, varié, et met en avant, là encore, les producteurs locaux, fussent ils issus du monde de la charcuterie ou des maraîchers. Une institution conviviale que cet Apéritivo, servi entre 19h00 et 21H00, et qui rapproche les hôtes clients, favorise les échanges et provoque une furieuse envie d’apprécier encore plus le confort des lieux. Précision de taille, dans tous les établissements OKKO Hôtels, les tarifs comprennent tous l’accès au petit déjeuner, aux boissons chaudes ou froides, au snacking et à l’Apéritivo. Les deux autres univers de ce Club, sont les salons équipés tantôt en tables basses ou hautes, et tantôt cernés de chaises, sofas ou fauteuils au design et style épurés, privilégiant des fournisseurs régionaux à chaque fois.

Enfin un coin travail (co-working diront certains) avec ordinateurs et imprimantes à disposition et une bibliothèque à portée de main. Enfin sur le même niveau, l’accès à l’espace forme est équipé d’une salle de sport et d’un sauna. Dernier détail, le wifi est présent à tous les étages, en chambre comme au club.

 

A propos de confort des lieux, en ce qui concerne les chambres, on ne peut guère faire mieux, surtout pour des espaces volontairement limitées à 18m2. Literie haut de gamme avec draps de lin, douche à l’italienne, mobilier de salle de bain aux lignes apurées, un bureau, un dressing discret, et une machine à café Nespresso à disposition. Côté couleurs, les chambres offrent une harmonie de couleurs jouant sur deux tonalités : la touche Riva pour les notes claires et le Black Out pour les tonalités foncées. Petites diront certains, à propos des chambres, une notion vite oubliée à l’Okko de Strasbourg, tant le confort y est moelleux, et que la découverte du reste de l’établissement se passe au Club.

 

L’hôtel a été dessiné par l’architecte Anne Demians, le Club a été designé par Patrick Norguet, qui n’en est pas à son premier coup d’essai avec la chaîne OKKO.

Enfin à la Barre, un capitaine : Olivier Devys Président fondateur, bien assisté de sa fille : Solenne Devys Directrice Produit et communication. Huit autres personnes composent l’Equipe de direction.

OKKO hôtels ne s’arrête pas là, la saga continue bientôt, avec les ouvertures programmées de Paris Gare de l’Est, Paris Montparnasse et Toulon en 2019. Puis Paris Meudon et Lille en 2020. Enfin Paris la Défense en 2021.

On vous avait prévenus : 4 étoiles et aucun nuage.

    

www.okkohotels.com

OKKO Hôtel Strasbourg Centre

Presqu’île Malraux

46 rue du Bassin d’Austerlitz

67100 Strasbourg

120 Chambres

email : strasbourg6701@okkohotels.com

 

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Richard BAYON est un Parisien émigré en Touraine, qui a vécu tantôt dans la capitale, tantôt dans la cité Tourangelle. Parfois, il dit vivre entre Seine et Loire, mais c’est bel et bien au bord du fleuve classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité (‘World Heritage’ en anglais) qu’il vit, et même très exactement à 150m de l’indomptable Loire. Atteint d’une maladie incurable appelée ‘la bougeotte’ ou ‘la voyagite aigue’, il totalise 107 nations, pays et autres terres éloignées au compteur. Des pays, où il a séjourné de quelques heures à plusieurs mois, dont certains états où il a eu l’occasion d’y passer et repasser plus de 40 fois. Affublé par un confrère Grand Reporter du joli sobriquet de ‘Morpion de Carlingue’ parce que passionné d’aviation commerciale, et de transport aérien en général, il prétend avoir pris l’avion près de deux mille fois sur les cinq continents mais s’impatiente d’avoir encore tant de choses à voir. Sur sa réussite, l’homme est très critique, mais aussi réaliste : ‘je ne sais pas, ou n’ai pas fait un milliard de choses, que tout un chacun sait, connaît, ou a fait ; mais j’ai fait, vu et rencontré un milliard de choses que beaucoup ne verront sans doute jamais. Au chapitre des prétentions, il en affiche deux sans vergogne : avoir un sens de l’orientation, donc de la géographie du monde, hors du commun, vraiment hors du commun (il prétend aller plus vite que n’importe quel GPS : ndlr) et parle sept langues quasi couramment et peut se faire comprendre dans cinq autres. Question destinations ou pays préférés, sept paysages lui viennent de suite à l’esprit : le Vert de l’Ouest Irlandais, les Fjords Norvégiens, le Bleu et Blanc des îles Grecques, les Cirques de la Réunion, les Dunes de Sable du Ténéré, les Icebergs du Groenland, et les Rues pleines de vie de Bangkok en Thaïlande. Ainsi de toutes ses pérégrinations : il sait que cinq choses le fascinent plus que tout: l’Immensité des Déserts, l’Inaccessible des Volcans, l’Intensité des Glaciers et des Icebergs, le‘Haka’ des All Blacks et la Force Tranquille des Eléphants. De Queenstown en Nouvelle Zélande jusqu’à Illulissat au Groenland et de Johannesburg à Bangkok, il a roulé sa bosse, lui prétend surtout qu’il a ouvert ses yeux, et que ses voyages, tous ses voyages c’est son université permanente. http://www.infotravel.fr/voyages-insolites/compagnie-volotea-deploie-ailes/

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *