United Airlines s’engage pour un avenir plus propre

United Airlines s’engage pour un avenir plus propre ; Elle devient la première compagnie aérienne américaine à s’engager à réduire ses propres émissions de 50 % d’ici 2050

 

United continue de faire figure de référence grâce à son engagement pour la réduction de son empreinte sur l’environnement et les mesures prises en faveur d’un avenir durable

San Francisco, le 14 septembre 2018 – United Airlines est entrée aujourd’hui dans l’histoire en devenant la première compagnie aérienne américaine à s’engager publiquement à réduire ses propres émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici 2050, confirmant ainsi son ambition d’être la compagnie aérienne la plus respectueuse de l’environnement au monde. L’engagement de United de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50 % par rapport à 2005 représente l’équivalent de retirer 4,5 millions de véhicules de la circulation chaque année, soit le nombre total de voitures à Los Angeles et à New York réunies. La compagnie aérienne continuera d’investir dans ses initiatives environnementales en cours pour soutenir cet engagement, y compris l’utilisation accrue de biocarburants aéronautiques plus durables, l’intégration de nouveaux avions plus économes en carburant dans la flotte et la mise en place de nouveaux processus opérationnels permettant de mieux économiser le carburant.

« Chez United, nous pensons qu’il est inutile de se fixer des objectifs ambitieux sans prendre des mesures concrètes pour les atteindre, en particulier lorsqu’il s’agit de protéger la santé de nos communautés et de notre planète », a déclaré Oscar Munoz, CEO de United. « Nous sommes fiers d’être le premier transporteur américain à franchir une étape aussi importante, mais nous souhaitons avant tout partager cette distinction avec le reste de l’industrie pour qu’elle rattrape son retard et prenne des engagements similaires en matière de durabilité ».

Vol opéré au biocarburant durable entre San Francisco et Zurich

Pour marquer cette étape importante, United assurera demain le vol 44 entre son hub de San Francisco et Zurich avec le Boeing 787, l’avion le plus économe en carburant de la compagnie, avec un mélange de carburant aéronautique durable fourni par la société californienne AltAir Fuels, qui appartient à World Energy. La compagnie aérienne utilisera 16 000 gallons de biocarburant en mélange 30/70 avec du kérosène conventionnel pour son vol à destination de Zurich, ce qui représente le vol transatlantique le plus long à ce jour – et le plus long effectué par une compagnie aérienne américaine – alimenté par un tel volume de biocarburant. United a acheté plus de 2 millions de gallons de biocarburant aéronautique durable depuis 2016 et est à l’initiative de plus de 50 pour cent des engagements de l’industrie du transport aérien en matière de biocarburants.

L’engagement de United en faveur de l’environnement

L’engagement de United à réduire ses émissions de gaz à effet de serre représente une autre première pour la compagnie aérienne dans une longue liste d’initiatives novatrices visant à réduire son impact sur l’environnement. Parmi les progrès les plus significatifs de United sur le plan environnemental, on peut citer :

Être la première compagnie aérienne au monde à utiliser quotidiennement des biocarburants aéronautiques durables, marquant ainsi une étape importante dans l’industrie en allant au-delà des programmes d’essai et des démonstrations pour passer à l’utilisation quotidienne de biocarburants à faible teneur en carbone dans les opérations courantes.
L’investissement de plus de 30 millions de dollars US dans Fulcrum BioEnergy, producteur californien de carburants aéronautique durables, qui constitue le plus important investissement de toutes les compagnies aériennes au monde dans les carburants de substitution. Le contrat d’achat de près d’un milliard de gallons de Fulcrum BioEnergy conclu avec United est le plus important de tous les contrats d’achat de biocarburant de l’industrie du transport aérien.
Être la première compagnie aérienne à utiliser les winglets Scimitar de Boeing, qui réduisent la consommation de carburant de 2 % supplémentaires ; United est aujourd’hui le plus grand opérateur de winglets Scimitar, avec près de 400 appareils équipés.
Être la première compagnie aérienne américaine à réutiliser les articles provenant des trousses de confort distribuées dans les cabines premium sur les vols de la compagnie et s’associer à Clean the World pour faire don des produits d’hygiène aux nécessiteux.
Éliminer les bâtonnets mélangeurs en plastique non recyclable et les pics à cocktail dans les avions pour les remplacer par un produit écologique fait en 100% bambou.
Poursuivre le remplacement de ses équipements au sol éligibles par des alternatives plus propres et électriques, près de 40 % de la flotte éligible ayant été convertie à ce jour.
Le programme Eco-Skies primé aux États-Unis

Le programme Eco-Skies de United, récompensé plusieurs fois, représente l’engagement de l’entreprise envers l’environnement et les mesures prises chaque jour pour créer un avenir durable. En 2017, le magazine Air Transport World a décerné à United le prix Eco-Airline of the Year pour la deuxième fois depuis le lancement du programme Eco-Skies par la compagnie aérienne. Cette année, United Airlines est arrivée en première position parmi les transporteurs mondiaux dans le Global 500 Green Rankings de Newsweek, l’un des classements des plus grandes entreprises cotées en bourse les plus reconnus en matière d’environnement dans le monde.

Pour plus d’informations sur l’engagement de United en faveur de la protection de l’environnement, consultez le site united.com/ecoskies.

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *