VUELING : ‘Devenir la meilleure Compagnie d’Europe’

Avec une flotte de 100 avions à ce jour, et un peu plus de 50 autres en commande, tous issus de la famille A320 d’Airbus, la Compagnie Aérienne Vueling, filiale du Groupe IAG (IAG = International Airline Group avec British Airways et Ibéria notamment) veut offrir le meilleur service à bord et devenir la meilleure d’Europe. Pour s’en donner les moyens, elle vient de lancer simultanément une classe Affaires et une classe Premium financée par la firme PepsiCo.

IMG_6697

Déjà 11 ans pour la compagnie Catalane

Onze ans à peine, après sa création, Vueling l’Espagnole, ou, devrait-on dire, la Catalane (car son siège est à Barcelone), affiche un très grand tonus, un développement constant, et des ambitions à nulle autre pareille.

Avec un réseau fort de 149 escales, desservies par un jeu de 322 routes aériennes et vers trois continents : Europe, Afrique et Moyen Orient, Vueling dessert déjà 41 pays, dont certains affichent plus de 12 aéroports où la Compagnie jaune et grise y pose ses avions.

Aussi, née low-cost, Vueling, qui bataille sans cesse avec Norwegian pour la troisième place en Europe, dans sa catégorie, derrière Ryanair et EasyJet, est en train de muer lentement mais sûrement vers le modèle « middle cost » si cher à EasyJet.

Un deal gagnant avec PespiCo

Sans cesse à l’origine d’innovations pour ses services à bord, notamment à destination de sa clientèle Affaires, Vueling en s’associant avec la firme PepsiCo vient de lancer ‘Vueling by Pepsi’.

IMG_6682Ainsi, avec déjà un premier avion terminé et à terme, d’ici à 5 ans, 60 avions neufs, ou déjà en service et transformés lors de leur prochaine visite technique, se verront équipés chacun d’une rangée (la 1ère rangée : Ndlr) baptisée ‘Excellence’, une mini Classe Affaires, avec plus d’espace pour les jambes, des repas chauds et boissons incluses dans le prix du billet.

Une compagnie bien branchée

Les rangées, allant de 2 à 4, sont baptisées ‘Priority’, une classe Premium, habillée d’une décoration et d’une ambiance lumineuse différente, aux couleurs du bleu de Pepsi. C’est d’ailleurs cette coloration différente qui démarquera les rangées Premium du reste de la cabine tout éco.

IMG_6670Enfin, « last but not least », ces quatre premières rangées se voient équipées de prises électriques et électroniques, classiques et port USB, permettant ainsi, à la clientèle affaires ou pas, de recharger ses smartphones, tablettes et autres ordinateurs en vol, afin de disposer d’une meilleure autonomie d’énergie dès son arrivée à destination.

En échange du ‘deal’, dont le montant n’a pas été communiqué, la firme Pepsi peint sa publicité sur les avions aux moyens des logos de la marque mais aussi de fresques un rien Rock ‘n roll bien dans le style ‘trendy- fashion’ de Vueling.

IMG_6659

Ces avions peints et branchés avec leurs prises à bord, toucheront une clientèle de 25 millions d’usagers (Résultat passagers 2014) car ils devraient aller absolument partout dans le réseau d’escales de Vueling, là où les avions seront programmés jour après jour.

Un chiffre de 25 millions de passagers qui n’a pas échappé à la firme Pepsico.

La prochaine étape promise avant la fin de cette année sera celle du wifi à bord.

IMG_6650 Ainsi, jour après jour, Vueling innove en matière de services et d’équipements pour devenir la meilleure d’Europe, c’est elle qui le dit.

IMG_6711

© Richard BAYON.

 

À propos de l'auteur

Richard BAYON est un Parisien émigré en Touraine, qui a vécu tantôt dans la capitale, tantôt dans la cité Tourangelle. Parfois, il dit vivre entre Seine et Loire, mais c’est bel et bien au bord du fleuve classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité (‘World Heritage’ en anglais) qu’il vit, et même très exactement à 150m de l’indomptable Loire.Atteint d’une maladie incurable appelée ‘la bougeotte’ ou ‘la voyagite aigue’, il totalise 107 nations, pays et autres terres éloignées au compteur. Des pays, où il a séjourné de quelques heures à plusieurs mois, dont certains états où il a eu l’occasion d’y passer et repasser plus de 40 fois.Affublé par un confrère Grand Reporter du joli sobriquet de ‘Morpion de Carlingue’ parce que passionné d’aviation commerciale, et de transport aérien en général, il prétend avoir pris l’avion près de deux mille fois sur les cinq continents mais s’impatiente d’avoir encore tant de choses à voir.Sur sa réussite, l’homme est très critique, mais aussi réaliste : ‘je ne sais pas, ou n’ai pas fait un milliard de choses, que tout un chacun sait, connaît, ou a fait ; mais j’ai fait, vu et rencontré un milliard de choses que beaucoup ne verront sans doute jamais.Au chapitre des prétentions, il en affiche deux sans vergogne : avoir un sens de l’orientation, donc de la géographie du monde, hors du commun, vraiment hors du commun (il prétend aller plus vite que n’importe quel GPS : ndlr) et parle sept langues quasi couramment et peut se faire comprendre dans cinq autres.Question destinations ou pays préférés, sept paysages lui viennent de suite à l’esprit : le Vert de l’Ouest Irlandais, les Fjords Norvégiens, le Bleu et Blanc des îles Grecques, les Cirques de la Réunion, les Dunes de Sable du Ténéré, les Icebergs du Groenland, et les Rues pleines de vie de Bangkok en Thaïlande.Ainsi de toutes ses pérégrinations : il sait que cinq choses le fascinent plus que tout: l’Immensité des Déserts, l’Inaccessible des Volcans, l’Intensité des Glaciers et des Icebergs, le‘Haka’ des All Blacks et la Force Tranquille des Eléphants.De Queenstown en Nouvelle Zélande jusqu’à Illulissat au Groenland et de Johannesburg à Bangkok, il a roulé sa bosse, lui prétend surtout qu’il a ouvert ses yeux, et que ses voyages, tous ses voyages c’est son université permanente.http://www.infotravel.fr/voyages-insolites/compagnie-volotea-deploie-ailes/

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *