San Francisco, un art de vivre incomparable !

Anticonformiste, écologique et décontractée, San Francisco la tonique vous réserve ses grandes bouffées d’air pur, ses identités multiples et ses panoramas à tomber !

San Francisco Bay Area, San Francisco, Alamo Square

Par Catherine Gary

Une mosaïque unique de styles et d’ambiances

         Vue d’avion elle semble plate comme une galette posée au bord de l’océan avec ses rues en damier parfaitement quadrillées. Sur la gauche, une vaste tache vert foncé, sur la droite une envolée de flèches de béton et d’acier. Mais ne vous y fiez pas, San Franscisco va vous secouer dès l’arrivée avec ses perspectives étourdissantes dont les descentes plongeantes donnent un sacré vertige, ses architectures éclectiques mêlant maisons victoriennes et audaces de la modernité, son sens des cultures alternatives où artistes, écrivains et communautés ethniques évoluent en harmonie avec les yuppies et les cerveaux de la Silicon Valley ! Le tout dans un art de vivre qui doit moins désormais aux utopies hippies qu’à un solide sens du concret. On découvre à pied, quartier par quartier, cette mosaïque colorée tout en respirant à pleins poumons un air qui se veut des plus purs, la ville pionnière des causes écologiques recyclant déjà tous azimuts la majorité de ses déchets.

2- Mission JPG

Quartier Mission, plongeon dans le passé

Mission c’est le quartier latino de San Francisco, le plus ancien aussi, fondé en 1776 par les Franciscains qui n’hésitèrent pas à baptiser la ville après en avoir chassé les Indiens. On s’y balade avec nonchalance à l’écart des rues encombrées, on entre dans les boutiques vintage, on feuillette les livres d’occasion au hasard des maisons en bois peint de couleurs pastel souvent délavées. On vient aussi admirer sur Lilac Street et Balmy Alley les plus belles fresques de la ville qui vous interpellent au nom de combats politiques et de misère des oubliés du système. Ce qui ne semble pas déranger la nouvelle clientèle de bobos qui s’installe pour son calme et son authenticité dans ce quartier autrefois assez déshérité.

3- CastroPride Parade

Castro et sa communauté décomplexée

Un fouillis de trams, des vitrines aguicheuses, des cinés et des bars animés : à Castro commence le fameux quartier gay, le premier au monde à avoir affiché ses couleurs avec fierté dans les années 60 avec force drapeaux arc-en-ciel et parfois rayures peintes à même la chaussée. La fête commence ici la nuit tombée mais pendant la journée sur Market Street et Castro Street, il y a aussi de quoi s’amuser. Chaque année en juin, les gays sont à l’honneur dans la célèbre Pride Parade qui attire des foules venues du monde entier. Homos, lesbiennes, drag-queens défilent alors à Downtown dans le délire le plus complet. Pendant ce temps, cachée derrière ses buissons de capucines et de bougainvilliers et récemment repeinte, la “maison bleue adossée à la colline“ chantée par Maxime Le Forestier continue d’attirer sur la 18è street les nostalgiques des hippies aux cheveux longs et des parfums d’encens…

San Francisco Bay Area, San Francisco, Lombard StreetRussian Hill

On prend de la hauteur dans les beaux quartiers

C’est parti pour quelques descentes vertigineuses en pensant à Steve McQueen dans Bullitt. Ce fou du volant assura sans doublure une course poursuite dans Russian Hill en slalomant sur les collines les plus pentues avant une descente tout schuss depuis la rue la plus abrupte du centre ville avec vue plongeante sur l’île prison d’Alcatraz. Allez courage ! On grimpe aussi à Nob Hill le long des demeures résidentielles et des plus beaux palaces de la ville dont le très sélect hôtel Fairmont adulé des stars. Mais pas d’affolement, un cable car, le vieux tramway emblématique local, est là pour aider les défaillants sur cette pente si folle qu’on se demande comment les painted laidies, ces fabuleuses maisons victoriennes, peuvent résister à l’attraction du vide. Dans le même genre, Telegraph Hill, plus à l’ouest, offre une balade inoubliable dans un lacis d’escaliers bordé de maisons d’artistes envahies de verdure. Tout en haut, la Coit Tower, dédiée aux pompiers de la ville et ornée de fresques années 30, offre un point de vue inoubliable elle aussi sur la baie, le port, les bateaux et l’Oakland Bay Bridge…

5- Balade vers Sasalito JPG balade vers Sosalito

Depuis les quais du Warf, balade vers Alcatraz ou le Golden Bridge…

 

Dans cet ancien quartier des pêcheurs de Fisherman’s Warf, évitez la surcharge des boutiques pour touristes et laissez-vous prendre au jeu des otaries qui batifolent sur la rive. Préférez aussi le soir pour une dégustation d’énormes crabes grillés et de poissons fraîchement pêchés. C’est du Pier 33 que le bateau vous embarque pour une virée vers Alcatraz à un mile de là. L’îlot mythique emprisonna les grands caïds de la pègre dont l’ennemi public n°1, Al Capone, dit Scarface, qui sévit au temps de la prohibition. L’audio guide met l’époque en scène de façon saisissante tandis que vous déambulez devant les 450 cellules de 4m2. Changement de décor ? Optez pour la balade revigorante à vélo qui va du Pier 39 jusqu’à Sausalito durant deux heures revigorantes à travers la brume en traversant les 2,7 kms du Golden Bridge. Les impressions seront inoubliables mais cramponnez-vous bien au guidon contre le vent et oubliez la circulation !

San Francisco Bay Area, San Francisco, Golden Gate Bridge San Francisco

Yosemite, le détour incontournable !

C’est vrai, près de 300 km séparent San Francisco de ce Parc national hyper protégé depuis un décret signé en 1864 par Abraham Lincoln en personne. Mais Yosemite mérite bien deux jours supplémentaires en Californie ! Commencez tôt le matin pour profiter à la fraîche du silence de cette nature exceptionnelle en vous baladant au fond de la vallée, le long de la rivière Merced où déjà sont installés pour la journée quelques pêcheurs. De chaque côté, El Capitan et Half Dome dressent leur verticalité, 900 mètres au sommet pour le premier régulièrement attaqué en varappe par les grimpeurs les plus audacieux. Un peu chaud ? Dirigez-vous à travers la haute forêt de sapins vers les Bridaveil Falls pour que le voile de la mariée vous rafraîchisse sous l’effet du vent. Au Glacier Point dominant le fond de la vallée, le spectacle avec vue sur les pics de la Sierra Nevada devient époustouflant et justifie largement la longue route en lacets. Bien sûr, vous y croisez biches, daims et toutes sortes de cervidés qui, peu farouches, vous laissent le temps de les observer. Plus difficile avec les ours bruns qui restent au fond des forêts… mais soyez quand même prudents. Enfin, last but not least, à Wawona tout finit en beauté durant une heure de balade au pays des séquoias géants. 3 000 ans d’âge vous y contemplent et vous donnent à philosopher tout en vous émerveillant !

High Sierra, Yosemite National Park, Valley ViewYosemite.

Pratique :

Se renseigner :

www.visitcalifornia.com/fr :

Office de Tourisme de la Californie en France

Y aller :

– XL Airways : 3 vols directs/sem entre Paris CDG et SF, jusqu’au 29 août.

Prix : 559 euros avec 20kg bagage, repas chaud et collation. Et 1469 euros en classe Galaxie avec cuisine raffinée, vins et tablette Samsung.

Vols Airbus A330-200

www.xl.com

Sur place :

Equinoxiales, le spécialiste de la destination à des prix low cost :

Escapade de 7 jours/5 nuits dont 3 nuits à San Francisco et 2 nuits à Yosemite,

3 jours de location voiture et l’A/R non stop XLAirways.

.Version luxe : hôtel Monaco à San Francisco (très central) et Awahnee à Yosemite. Prix : 2435 euros/pers base double. Haute saison jusqu’à fin août.

.Version  mi-luxe : hôtel Monaco à San Francisco et hôtel Mariposa à ½ heure de Yosemite.

Prix :  1903 euros/pers base double. Haute saison jusqu’à fin août.

www.equinoxiales.fr

Tél. : 01 77 48 81 00

– Hôtels en individuel :

. Hôtel Monaco, chaîne des Kimpton Hotel est un établissement haut de gamme à proximité d’Union Square, avec un hall magnifique et des chambres très artistiques. Dégustation de vins tous les soirs.www.monaco-sf.com

. Hôtel Mariposa ets un motel tel qu’on les imagine dans un petit village de l’ouest. www.mariposalodge.com

. Hôtel Tenaya Lodge, un resort de luxe au cœur d’une forêt de sapins avec Spa et restaurant gastronomique. www.tenayalodge.com

Visiter :

– Découverte guidée de la ville en bus panoramique :

90 minutes dans les quartiers emblématiques du centre

Prix : 35 euros

www.citysightseeing.us

– Balade de 2 heures à vélo avec guide depuis le quai 39 jusqu’à Sosalito avec traversée du Golden Bridge et retour en Ferry. Prix : 65 euros : vélo , casque et guide. 13 euros retour en ferry et caution de 120 euros au départ

www.blazingsaddles.com/san-francisco

– Visite d’Alcatraz avec audio guides gratuits incluant la traversée en bateau (chaque ½ heure).

Départ quai 33, résa indispensable. Prix : 34 euros la journée visite et bateau.

www.alcatrazcruises.com

Se régaler à San Francisco :

– Le Franciscan Crab Restaurant

Le crabe y est la grande spécialité que l’on déguste face à l’océan.

Sur le Pier 43 ½ Fisherman’s Warf

www.franciscanrestaurant.com

– Le Fog Harbour Fish House

On profite d’une vaste carte de poissons frais pêchés !

Pier 39, face au Golden Gate

www.fogharbor.com

SF Monaco1507.JPG

Hôtel Monaco

À propos de l'auteur

Titulaire d’un DEA de Lettres modernes Sorbonne, complétés par l’ESJ Paris (Ecole supérieure de journalisme) et après 6 six ans au Venezuela dans le cadre de la Coopération culturelle, Catherine Gary enseigne à l’Université René Descartes, au Lycée Turgot et à l’Ecole Supérieure de Tourisme. Tout en pigeant pour des maisons d'édition : traductions, lectures de manuscrits, rewritings. En 1997, elle occupe le poste de chargée de mission à la Communication et aux Nouveaux médias du Centre Georges Pompidou. Puis se tourne vers le journalisme : rédactrice en chef adjointe d’un magazine de tourisme et chargée de communication pour un magazine littéraire. Spécialisée dans les reportages tourisme, culture et société, Catherine travaille régulièrement pour Famille & Education, Divas, Destination Cuba, Lindigo (rédactrice en chef adjointe) et Infotravel. fr

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *