Roscoff, le sacré caractère d’une ancienne ville corsaire

Arrivés au Brittany & Spa vous vous s’embarquez vers l’île de Batz pour une balade à vélo en respirant à fond l’air iodé de cet immense champs d’algues d’Europe et le soir, vous flânez au pied des anciennes maisons d’armateurs et de corsaires…   

Savourer le luxe d’une demeure du XVII è siècle

 .                                                                                                  Hôtel Brittany & Spa-Pascal Leopold

   Juste avant l’arrivée sur le port, ce Relais & Châteaux offre depuis la presqu’île Sainte-Barbe l’un des plus beaux panoramas sur Roscoff. Propriété depuis une quarantaine d’années de la famille Chapalain, le manoir vient d’ouvrir une aile contemporaine complétant l’ambiance historique qu’on lui connaît déjà avec ses hauts murs de granite coiffés de poutres centenaires et ses cheminées anciennes… Les nouvelles chambres design au décor pastel soigneusement épuré donnent sur la mer et la petite chapelle Sainte-Barbe perchée sur sa colline. Une jolie balade en perspective après le petit-déjeuner… Au Spa, les soins reflètent la richesse des algues récoltées dans les parages, l’offre de soins s’accompagnant de produits marins élaborés par Thalion sur cette côte riche en laminaires.

Hôtel Brittany & Spa-Pascal Leopold

     On séjourne ici pour la qualité de l’accueil mais aussi pour le plaisir d’une gastronomie de haut vol sous la houlette de Loïc Le Bail, étoilé Michelin depuis 1984. Breton de Quimperlé, le chef a fait ses classes chez Alain Senderens, Guy Savoy, Pierre Gagnaire avant de prendre les commandes du Brittany en 1990, imprimant sa marque et sa fidélité à cette maison de caractère dans une attention constante portée à l’excellence des produits locaux.

Hôtel Brittany & Spa-Pascal Leopold

Homard bleu de Roscoff, dont les viviers sont à deux pas, artichauts et choux fleurs de renommée internationale, oignons roses, primeurs de l’île de Batz : tout un programme de régals dont le “Tourteau de Roscoff, céleri, krampouz et pommes vertes“, le “Turbot rôti, mousserons et pak choï grillé“, le “Croquant léger aux fraises mara des bois“… Voilà un petit aperçu, histoire de vous mettre en appétit, avant d’en savoir plus sur une carte dont la finesse est magnifiée par l’excellence des produits.

Un petit port qui a su mener sa barque et assurer sa prospérité

   On peut s’embarquer pour l’Irlande ou l’Angleterre sur un bateau de la compagnie Brittany Ferries basé ici mais on vient aussi à Roscoff pour le plaisir de séjourner dans ce petit port si différent des autres stations balnéaires voisines, Saint-Pol-de-Léon et Carantec, chacune ayant bien sûr ses charmes propres. Roscoff a toujours entretenu d’excellents contacts avec son voisin d’outre-Manche et grâce à son commerce avec l’Angleterre sa prospérité a débuté il y plus de quatre siècles, époque où le transport maritime battait ici son plein.

   Au XVIè siècle la ville est l’un des premiers ports de pêche à la morue en direction de Terre-Neuve et de l’Islande. Et ses agriculteurs, les Johnnies, n’hésitent pas à prendre la mer pour vendre leurs oignons roses aux Anglais qui en raffolent, de quoi améliorer singulièrement leur ordinaire. De cette prospérité passée demeurent les belles maisons en granite des armateurs et des corsaires. Toits d’ardoise, fenêtres à meneaux, gargouilles, lucarnes, escaliers à vis, chaque maison mérite qu’on s’y arrête !

Sur l’île de Batz toute proche, le dépaysement est assuré

   Son exceptionnelle diversité biologique compte plus de trois mille espèces d’oiseaux. On y observe dans le silence sternes, fous de Bassan, cormorans, bernaches, tournepierres le long des sentiers entre côtes rocheuses, landes et massifs dunaires. On y aperçoit aussi quelques phoques qui batifolent au loin ou se prélassent sur la sable à l’abri des curieux.

Le climat très doux de l’île, 15mn en bateau depuis le port, permet la croissance d’étonnantes plantes exotiques. Pour se faire une idée de l’exubérance des plantes et des arbres venus d’Amérique, d’Australie, d’Afrique et d’Asie il faut visiter le jardin Georges Delasalle créé au début du XXè siècle par un parisien passionné de botanique. Un vrai concentré de nature au cœur de cette oasis de charme. Autre richesse locale, les champs de laminaires que cinq goémoniers récoltent encore aujourd’hui tout au long de l’année pour fournir l’industrie alimentaire et cosmétique. Richesse qui explique que le plus ancien centre de thalassothérapie dédié aux soins de santé et de bien-être se soit installé à Roscoff…

 

Pour en savoir plus :

– Hôtel Brittany & Spa

Boulevard Sainte-Barbe

Tél. / 02 98 69 70 78

www.hotel-brittany.com

– Office de tourisme de Roscoff :

Tél. : 02 98 61 12 13

– Jardin Georges Delaselle :

www.jardin-georgesdelaselle.fr

– Passages îles de Batz :

Tél. : 02 98 61 75 70

À propos de l'auteur

Titulaire d’un DEA de Lettres modernes Sorbonne, complétés par l’ESJ Paris (Ecole supérieure de journalisme) et après 6 six ans au Venezuela dans le cadre de la Coopération culturelle, Catherine Gary enseigne à l’Université René Descartes, au Lycée Turgot et à l’Ecole Supérieure de Tourisme. Tout en pigeant pour des maisons d'édition : traductions, lectures de manuscrits, rewritings. En 1997, elle occupe le poste de chargée de mission à la Communication et aux Nouveaux médias du Centre Georges Pompidou. Puis se tourne vers le journalisme : rédactrice en chef adjointe d’un magazine de tourisme et chargée de communication pour un magazine littéraire. Spécialisée dans les reportages tourisme, culture et société, Catherine travaille régulièrement pour Famille & Education, Divas, Destination Cuba, Lindigo (rédactrice en chef adjointe) et Infotravel. fr

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *