Bratislava, Slovaquie. Un nouveau spot touristique Slave à découvrir !

Sur les rives du Danube, entre Vienne et Budapest, s’encre l’une des plus jeunes capitales d’Europe : Bratislava. Une ville au charme authentique dont la mixité culturelle, la richesse patrimoniale et l’atmosphère animée font d’elle « the place to be ».

Capitale de la Slovaquie depuis 1993, []Bratislava est pleine de contrastes. La mixité des cultures a laissé des traces dans les coutumes, la gastronomie, l’art de vivre et l’architecture. Le style médiéval de la vieille ville côtoie ainsi des bâtiments Art Nouveau, alors que les quartiers périphériques restent marqués par les ensembles de l’ère communiste.

 

Les deux monuments emblématiques de Bratislava sont le château, qui fut la dernière résidence des rois de Hongrie, et la porte Saint Michel. Dominant le Danube de 85 mètres, le château permet par temps clair d’apercevoir Vienne et Budapest.

La porte quant à elle est le dernier vestige des fortifications médiévales. Ce donjon gothique surplombe un pont orné de sculptures baroques et accueille aujourd’hui un musée.

 

La plupart des monuments historiques sont dans la vieille ville. En flânant dans les rues piétonnes, on joue à débusquer les statues de bronze plus vraies que nature ! Le paparazzi, l’égoutier ou le soldat appuyé sur un banc devant l’ambassade de France nous entrainent à la découverte d’un passé architectural flamboyant. A l’image de l’ancien Hôtel de ville, qui abrite le musée municipal et dont la tour est incrustée d’un boulet de canon de Napoléon. Ou des palais baroques, tel le Palais Grassalkovitch, résidence du Président slovaque, et le Palais Primatial. Lors de sa rénovation en 1903, dans une niche, fut découvertes six tapisseries tissées au 17ème par la manufacture royale anglaise. Une collection unique qui représente les amours de Léandre et de la prêtresse Hero. La petite histoire dit qu’elles ont été cachées avant l’arrivée des troupes napoléoniennes dans la ville.

Parmi les églises majeures, il faut citer la cathédrale gothique Saint-Martin construite entre le 13ème et le 16ème siècle où furent couronnés 19 rois et reines hongrois entre 1563 et 1830.

Bratislava zažila počas svojej dlhej histórie obdobia rozkvetu i úpadku.Le monument majeur du 20ème siècle de Bratislava est le Pont Neuf avec son restaurant panoramique en forme de soucoupe volante dans lequel se retrouvent jeunes et moins jeunes quand ils ne sont pas sur le corso, cette promenade bordée de cafés, qui mène de la tour Saint Michel au Danube.

Le Danube permet de faire le grand écart entre la Slovaquie historique et moderne. En amont, des croisières partent vers le château de Devin détruit par Napoléon en 1809.

La verte Slovaquie recèle de nombreux trésors naturels et culturels et Brastislava mérite, par ces côtés provinciaux, sa douceur de vivre et le fait qu’elle soit moins touristique que sa grande sœur Prague, de s’y arrêter !

Isabelle Bourdet

Se loger à Bratislava

 

Dans le cœur historique de la ville :

 

L’Arcadia Hôtel 5 * (Leading Hotels of the World). Ce bâtiment du 13ème propose This 34-room property, the only member of prestigious group The Leading Small Hotels of the World in Slovakia, has been carefully renovated to maintain its well-preserved historic substance.34 chambres et suites d’un grand raffinement.

www.arcadia-hotel.sk

 

Le Skaritz Hôtel  & Residence 4*.  20 chambres et appartements de grand standing

www.skaritz.com

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *