Irrésistible Madrid

Si la ville capitale attire autant le monde entier, c’est d’abord parce-que tout semble possible dans la cité madrilène au rythme si particulier. Grand Via, la plus grande avenue, vient de souffler ses 100 bougies, elle donne à elle seule une idée de beauté, de fierté et d’éclectisme dont Madrid a le secret.

La première pierre fut posée par le roi Alphonse XIII, le 4 avril 1910. L’architecte Carlos Velasco Peinado, suivit par d’autres grands noms de l’architecture espagnole, donnèrent à ce grand projet d’urbanisme un style néo-classique s’inspirant de New York. De cette colonne vertébrale en plein centre historique se déploient de part et d’autres de larges rues piétonnes, portant à la fois les plus grandes enseignes de la mode et une foule incessante du matin jusqu’à tard le soir. Pour le shopping c’est ici !

Avec accueil et sourires chaleureux, à la madrilène ! L’attirance de Madrid, la cité aux 3,4 millions d’âmes, vient aussi de son exceptionnel patrimoine culturel : Musée du Prado, Musée Thyssen-Bornemisza, en passant par le Musée National de la Reine Sophie ou encore Caixaforum en sont les principaux emblèmes. Les expositions permanentes, où l’on découvre les plus grands peintres mondiaux, côtoient les nombreuses expositions temporaires contemporaines souvent très novatrices. Pour se restaurer, là aussi les possibilités sont immenses avec quand même 2 grandes options : soit vous optez pour un restaurant traditionnel (assis) où toutes les cuisines, saveurs et influences vous sont proposées, soit vous vivez au rythme des madrilènes, dans ce cas vous irez de tapas en tapas. On y mange debout, les uns contre les autres, ce qui permet toujours des échanges très conviviaux, même si l’on ne maîtrise pas la langue. Dans les ‘Museo del Jamon’ l’ambiance est là aussi au comptoir. Les dizaines de jambons accrochés au plafond forment un rideau ‘ibérico’ très design, en attendant d’être dégustés. Détente, bonne humeur, excellentes charcuteries et prix raisonnables, voilà la recette Museo del Jamon’ à tester au moins une fois.
A l’heure de la sieste, les nombreux parcs et jardins vous tendent leurs bras, Jardin Botanique, Palais de cristal, de l’Arganzuela, Parc du Retiro et le Palais Royal valent le détour. Pour les enfants, direction le parc d’attractions de Casa del Campo, le parc biologique Faunia ou le parc Wamer, toute la famille sera comblée. Le soir venu, la ville s’illumine comme pour rester éveillée et garder son rythme. Les rues et avenues du centre ville sont prises d’assaut par une marée humaine (la marcha), bars, restaurants, théâtres, concerts, boîtes, on a tous de bonnes raisons de sortir à Madrid puisque la cité royale nous y invite.


Agrandir le plan

Robert Kassous

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique.
Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l’Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l’actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L’idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme.
Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *