Toronto, la ville des rencontres

Bien que Toronto ne soit pas la première destination du Canada, elle représente une étape incontournable pour la compréhension et la découverte du pays à la feuille d’érable. Poumon économique canadien, Toronto est aussi la plus grande ville du Canada, avec 2,5 millions habitants.es multiples traductions ou interprétations sur l’origine de son nom, je préfère ‘la ville des rencontres’ car c’est de loin ce qui la caractérise le plus aujourd’hui. Et pour cause, près de 100 nationalités différentes se croisent chaque jour.
Texte, images et vidéos : Robert Kassous

Cette mégapole multiraciale et multiculturelle est aujourd’hui un modèle de réussite de diversité et d’intégration des différentes communautés qui la composent. Cette spécificité se ressent dans tous les domaines : le sport, la culture, l’architecture, la musique, tous les ingrédients se sont combinés avec le temps pour former aujourd’hui une société dynamique et ultramoderne. Caléidoscope architectural, la capitale de la province de l’Ontario cultive un singulier mélange de constructions neuves et bâtiments chargés d’histoire, le plus symbolique est sûrement le Royal Ontario Muséum (ROM). L’imposant bâtiment de style néo-roman italien, construit en 1912, s’est offert récemment une extension en verre et aluminium en forme de diamant.

Parmi les autres attractions, la Tour CN, longtemps plus haute tour du monde, elle fut construite en 1976 (553,33m). L’édifice le plus haut du Canada donne une idée de l’étendue de la ville et de ses iles adjacentes. Chaque quartier s’offre aux visiteurs comme un mini tour du monde, Greektown, Little Italy ou Little India en sont les plus bons exemples. Ces 10 dernières années, la municipalité trouvant que la ville ronronnait a décidé de s’embellir et de créer de nouveaux lieux d’attractions culturels. Hôtels, opéra, musée théâtre et cinéma ont redynamisés une ville qui n’attendait que cela. Aujourd’hui, Toronto est après Cannes le plus grand festival du monde de cinéma. Ses paysages très hétérogènes sont aussi très prisés par l’industrie cinématographique.

A quelques encablures de la ville, les chutes du Niagara sont bien sûr un incontournable. Dans une organisation réglée au cordeau depuis 1846, la société Maid of the Mist embarque et débarque des milliers de touristes souhaitant vivre au plus près les frissons que procurent les chutes en forme de fer à cheval, c’est dans un bruit assourdissant que dégringolent 2800M3 d’eau à la seconde, 54 mètres plus haut. L’on peut également les découvrir à pied par les chemins balisés, ou même en hélicoptère pour ‘les chutes vues du ciel’. Si ce spectacle est grandiose, les hôtels, casinos et attractions construites au plus prêts le sont beaucoup moins.
La route entre les chutes et Toronto est particulièrement agréable. Bordées de villas cossues, affublées de jardins fleuris aux pelouses impeccables, c’est le rêve canadien qui fait face, sur l’autre rive au rêve américain. Près de 400 gîtes sont répertoriés pour séjourner à moindre frais dans un décor végétal authentique.

Cette même route mène aussi dans les vignobles qui font la fierté de la région et du pays tout entier. Ici l’on fabrique un vin très particulier appelé Ice Wine. Le principe de fabrication est à la fois simple mais extrêmement précis. Avant Noël, lorsque la température est descendue entre -10° et -12°, les vendanges peuvent commencer. Il faut aller très vite, ramasser à la main les grappes gorgées de sucres, presser le raisin dans la foulée et enfin, enlever toute l’eau afin de ne garder qu’un nectar, rouge, rosé ou blanc mais toujours très sucré.

Amoureux de nature, de culture ou d ‘architecture, l’Ontario en général, et Toronto en particulier, ne peuvent décevoir. L’impression de sécurité et le sourire des habitants en disent long sur une certaine idée de la vie en communauté. Ville très chaleureuse, Toronto cultive harmonieusement la douceur de vivre, qui n’a d’égale que la rigueur hivernale.

Y aller

Jet Airways au départ de Bruxelles réservation: 01 49 52 41 15
paris@jetairways.com
Air France et Air Canada desservent aussi la destination
Office de Tourisme de Toronto
www.seetorontonow.com


Agrandir le plan

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

1 Commentaire

  1. C’est un plaisir pour moi de dire que le canada
    ce le paradis du monde,j’aime beaucoup ce pays,
    avec le reve que j’ai je passerais le reste de ma vie
    au canada.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *