Bravofly.fr sélectionne cinq destinations 100% hipsters

 

Depuis quelques années, les hipsters envahissent peu à peu le Marais, les quartiers de la Bastille ou encore d’Oberkampf avec leurs tote-bags, leurs barbes faussement négligées et leurs célèbres chemises à carreaux.

 

 

Avec un look semi-vintage chiné dans les friperies de Paris, un langage et une culture bien à eux, les hipsters ont un mode de vie qui leur est propre. Pour eux, pas question de s’envoler vers les destinations « mainstream », il leur faut des lieux en accord avec leurs passions, leurs hobbies, en bref leur état d’esprit. Bravofly.fr, l’agence de voyage en ligne, s’est penché sur la question et a sélectionné 5 destinations pour hipsters.

hipster

Londres pour sa musique Indie Né à Brooklyn, le mouvement hipster s’est d’abord introduit à Londres avant de se répandre dans les autres capitales européennes branchées. Aujourd’hui, la capitale britannique reste un pèlerinage naturel pour les hipsters de l’hexagone. Le Barfly de Camden est un célèbre pub à ne pas manquer pour faire des découvertes musicales atypiques. Les hipsters apprécieront aussi flâner dans le quartier de Shoreditch où se concentrent galeries d’art, salles de théâtre, boutiques de mode et de vinyles.

 

Vol à partir de 79€ TTC A/R par personne. (du 17/19 Octobre 2014)

 

Bruxelles pour son culte de la moustache

 

De manière plutôt officieuse, les hipsters vouent un véritable culte à leur pilosité faciale. Faussement négligée mais savamment travaillée, la barbe ou la moustache est un véritable accessoire pour eux. Depuis cinq ans, elle est à l’honneur tout un weekend dans la capitale belge qui organise un concours récompensant les plus belles. Ils pourront également savourer une pinte de blonde au café Belga situé au cœur d’Ixelles, le quartier 100% hipster de Bruxelles.

 

Où loger à Ixelles ? Au Sofitel Brussels Le Louise à partir de 64€ la nuit

 HIPSTERS /INFOTRAVEL.FR

Le Canada, l’incontournable de la chemise à carreaux

 

On n’imagine pas un hipster sans chemise à carreaux et au pays de la feuille d’érable on en trouve partout ! En plus de faire le plein de chemises, ils pourront passer leurs soirées dans des spots au cœur du Mile – End ou de la Petite – Prairie point de ralliement des hipsters montréalais.

 

Vol à partir de 415€ TTC par personne (du 6 au 16/11 2014)

 

Amsterdam, pour être à bicyclette

 

Dans la lignée des bobos, les hipsters se déplacent en bicyclette la plupart du temps. Ils sont donc toujours ravis de circuler à Amsterdam, ville où les vélos règnent en maîtres.  Alors que la plupart des non-hipsters resteront cantonnés au circuit classique de la capitale, les hipsters s’exileront de l’autre côté de la rive de l’IJ où ils déambuleront dans les nombreux marchés aux puces, galeries d’arts et autres festivals de musiques indépendantes, le tout à bicyclette.

Vol à partir de 99€ TTC par personne (du 5 au 7/12 2014)

La Nouvelle-Zélande, à l’origine des tatouages

La panoplie du parfait hipster n’est jamais complète sans plusieurs tatouages. Né au pays des kiwis, les hipsters pourront facilement compléter leur œuvre d’art corporelle dans un des nombreux salons de tatouages de Wellington inspirés des maoris. Pour la vie nocturne, Cuba Disctrict est le lieu incontournable.

Vol à partir de 1020€ TTC par personne (du 8 au 23/12 2015)

 

www.bravofly.com

À propos de l'auteur

Robert Kassous à été le responsable Tourisme à l’Obs pendant près de 20 ans.Photographe, reporter, il a créé et dirigé le Magazine Week-end du Nouvel Observateur. Après un passage d’un an chez Challenges et Sciences et Avenir, il se consacre désormais à son site Infotravel.fr dont il assure le développement grâce à sa formation à Sciences PO Paris Master 2 en Management des Médias et du Numérique. Il collabore à différents magazines print ou web comme Historia, Tourmag, A/R, Cuba Magazine. Passionné de Voyages et de rencontres, il a créé et animé les déjeuners Tourisme de l'Obs pendant 10 ans. Il est également l’invité de grands médias français pour son expertise sur le tourisme, LCI, Soir3, Europe 1, AFP etc. Administrateur du PressClub depuis 2011, il organise avec Isabelle Bourdet, la directrice générale du PressClub de France, des déjeuners afin de connaître toutes l'actualité des Offices de Tourisme, Tours Opérateurs, Compagnies Aériennes, ainsi que toutes les institutions représentatives des professions liées au Tourisme. Avec le Sociologue Guillaume Demuth, il anime des conférences en entreprise ou sur des salons comme le Salon Mondial du Tourisme, Top Résa etc . L'idée étant de comprendre et anticiper les différents changements de comportement des touristes, connaître l’impact des nouvelles technologies, leurs applications et implications dans le monde du Tourisme. Robert est membre de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT)

Page archive de l’auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *