Champagne Gremillet : Une Oasis de fraîcheur pour les 20 ans de la Route du Champagne.

On appelle ce département l’Aube en Champagne, et il porte bien son nom, tant les vignobles de la Côte des Bar subliment ici les paysages des bords de Seine. C’est le deuxième département de France, pourvoyeur de ce vin de bulles que le Monde entier nous envie. Un vin de tous ces instants, rares et précieux, uniques et joyeux, pour la postérité. De l’or en bulles, issu d’un paysage façonné par des générations d’hommes et de femmes attachés à leurs terroirs. Et quel terroir ? !

IMG_7834

Des vignes pentues, une nature équilibrée et verte, des beaux villages de pierre et de caractère, comme celui des Riceys, ou encore de Balnot sur Laignes, et au beau milieu, une saga familiale, où produire le Champagne c’est bien, mais donner envie aux hôtes et visiteurs de s’y attarder, d’oublier l’extérieur : c’est encore mieux…

IMG_7836

Située sur le flanc sud géographique d’une des plus célèbres appellations au Monde, la maison Gremillet fête cette année ses 40 ans d’activité.

Avec des ancêtres vignerons, depuis le 18ème Siècle, cette famille Champenoise s’est jeté dans le bain, ou plutôt dans le raisin, avec ses premières parcelles achetées dès 1975 par la grand-mère, puis une première parcelle cédée par cette même grand-mère à son fils en 1978 et des premières récoltes produites dès 1979. La Famille Grémillet prend le temps de construire sa marque et son domaine, et pour y arriver ce ne sont ni le talent, ni les idées qui manquent.

IMG_7863

Aujourd’hui, il y a 40 ha de vignes, permettant de produire une gamme de 7 champagne très différents et aux caractères uniques et bien trempés. De 1000 bouteilles produites en 1984, on est passé actuellement à une production de 500 000 cols, comme on dit dans le Monde de la Vigne et du Vin. Avec 60% partant à l’export vers plus de 50 destinations à travers le monde , la maison Gremillet bien consciente de son succès sait pourtant rester humble et sereine et surtout, entend véhiculer l’image qui lui sied le mieux.

IMG_7881

« Ce n’est pas un Champagne « bling bling », pas un Champagne de statut, pas un Champagne de Vigneron, pas un Champagne d’une maison de Reims (en écho aux grandes marques, par opposition au Champagne de l’Aube) ; non, c’est un Champagne de maison familiale » clame haut et fort Anne Gremillet, la Dame communication de ce Champagne de terroir aussi. Une famille conquérante que la famille Gremillet, audacieuse, ambitieuse certes, mais qui aime construire jour après jour. Leurs Champagne sont francs comme l’esprit de la famille, authentiques comme les différentes personnalités qui la compose, et pragmatiques tels les challenges et les défis que l’on peut rencontrer dans le monde du vin.

IMG_7868

Alors, avec de vastes installations en grande partie souterraines, notamment, pour la maturation et le stockage, il fallait mettre en valeur cette terre alentour, cette terre d’où est issue la famille et qui parle à qui sait l’entendre.

IMG_7844

C’est ainsi que naît le Clos Rocher, une vigne d’exception d’1,40 hectare planté en pinot noir, le cépage emblématique de cette maison. Un Clos qui descend en pente douce, mais constante, vers la Vallée des Riceys, la plus grande commune viticole de Champagne. Serti tel un joyau dans un écrin, fait d’un muret et d’une noble grille, le Clos Rocher verra non seulement sa cuvée mise en bouteille dès 2017, mais il abrite aussi deux autres curiosités.

Il y tout d’abord une Cadole* d’exception qui peut accueillir dix hôtes autour d’une table ronde, d’où l’on peut déguster la gamme des champagne Gremillet, et déjeuner en accords mets et vins avec une vue imprenable sur le Clos Rocher, ses rangs de vigne, et bien sûr sa verte vallée.

IMG_7862

*Une cadole, c’est le nom local donné aux loges des vignes où les ouvriers agricoles s’abritaient le temps d’un orage, d’un coup de chaud, où ils y déjeunaient et rangeaient leurs outils. Véritables petites maisons de pierres sèches, leur architecture est bien typique de l’Aube en Champagne. Ici, au Domaine Gremillet, la Cadole est proverbiale et devrait plaire à plus d’un genre de visiteur qu’il soit français ou étranger.

Enfin, derrière la Cadole, on peut visiter l’Arboretum des Vaucelles, où 82 espèces de conifères cohabitent. Quatre vingt deux espèces parce qu’autant de pays où le Champagne Gremillet est consommé. Et justement de ce divin nectar qui pétille dans les verres et qui réjouit les gosiers, parlons en, car il existe ici, non pas une, mais trois familles de champagne en bouteilles ou trois variétés si vous préférez.

IMG_7890

Il y a les Classiques comme : le Brut et le Demi Sec ou encore le Rosé ; les Purs comme : le Blanc de Blancs, le Blanc de Noirs et le Nature Zéro dosage, c’est à dire sans liqueur de dosage ajoutée (une étape incontournable à la fin de l’élaboration de tout champagne, sauf qu’ici on rajoute : du vin – ndlr) ; puis il y a les Uniques, telles : la cuvée Evidence où la cuvée Millésimée (2009 pour la dernière Grande Année mise en bouteille).

Dernier symbole, s’il en fallait un, tant les verres parlent d’eux-mêmes. Une spirale est visible sur chacune des collerettes des bouteilles, symbole du temps qui file, sans doute, et symbole de la génération montante qui prendra la suite. Mais une spirale c’est aussi un arbre, belle symbolique pour illustrer l’arboretum du Clos du Rocher.

Décidément, il y a plus d’une bonne raison de s’arrêter au Domaine Gremillet en ce week-end du 1er et 2 Août 2015, afin de célébrer les 20 ans de la « Route du Champagne » avec plus de

40 000 visiteurs attendus chez tous les artisans et les vignerons.

Prêts, partez et à vos bulles !!

© Richard BAYON.

www.champagnegremillet.fr

http://2015.routeduchampagne.com/

http://www.aube-champagne.com/fr/

 

À propos de l'auteur

Richard BAYON est un Parisien émigré en Touraine, qui a vécu tantôt dans la capitale, tantôt dans la cité Tourangelle. Parfois, il dit vivre entre Seine et Loire, mais c’est bel et bien au bord du fleuve classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité (‘World Heritage’ en anglais) qu’il vit, et même très exactement à 150m de l’indomptable Loire.Atteint d’une maladie incurable appelée ‘la bougeotte’ ou ‘la voyagite aigue’, il totalise 107 nations, pays et autres terres éloignées au compteur. Des pays, où il a séjourné de quelques heures à plusieurs mois, dont certains états où il a eu l’occasion d’y passer et repasser plus de 40 fois.Affublé par un confrère Grand Reporter du joli sobriquet de ‘Morpion de Carlingue’ parce que passionné d’aviation commerciale, et de transport aérien en général, il prétend avoir pris l’avion près de deux mille fois sur les cinq continents mais s’impatiente d’avoir encore tant de choses à voir.Sur sa réussite, l’homme est très critique, mais aussi réaliste : ‘je ne sais pas, ou n’ai pas fait un milliard de choses, que tout un chacun sait, connaît, ou a fait ; mais j’ai fait, vu et rencontré un milliard de choses que beaucoup ne verront sans doute jamais.Au chapitre des prétentions, il en affiche deux sans vergogne : avoir un sens de l’orientation, donc de la géographie du monde, hors du commun, vraiment hors du commun (il prétend aller plus vite que n’importe quel GPS : ndlr) et parle sept langues quasi couramment et peut se faire comprendre dans cinq autres.Question destinations ou pays préférés, sept paysages lui viennent de suite à l’esprit : le Vert de l’Ouest Irlandais, les Fjords Norvégiens, le Bleu et Blanc des îles Grecques, les Cirques de la Réunion, les Dunes de Sable du Ténéré, les Icebergs du Groenland, et les Rues pleines de vie de Bangkok en Thaïlande.Ainsi de toutes ses pérégrinations : il sait que cinq choses le fascinent plus que tout: l’Immensité des Déserts, l’Inaccessible des Volcans, l’Intensité des Glaciers et des Icebergs, le‘Haka’ des All Blacks et la Force Tranquille des Eléphants.De Queenstown en Nouvelle Zélande jusqu’à Illulissat au Groenland et de Johannesburg à Bangkok, il a roulé sa bosse, lui prétend surtout qu’il a ouvert ses yeux, et que ses voyages, tous ses voyages c’est son université permanente.http://www.infotravel.fr/voyages-insolites/compagnie-volotea-deploie-ailes/

Page archive de l’auteur

1 Commentaire

    Poster un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *